La tour de Babylone !

Avis sur La Tour de Babylone

Avatar David Rumeaux
Critique publiée par le

Composé des 8 premiéres nouvelles de Ted Chiang, ce recueil me permet de découvrir l'auteur, et de me plonger dans son univers fascinant, fait d'idées géniales, qui semblent parfaitement adapté au format de la nouvelle. Alors, avant même de les détailler, je vous conseille de vous jeter sur ce livre si vous êtes à la recherche de quelque chose de surprenant !

01 - La tour de Babylone

A Babylone, La tour monte. La construction est presque achevée. Elle devrait permettre de creuser la voûte céleste et percer les secrets de Jéhovah !

Avec un texte d'une quarantaine de pages, l'auteur propose ici une histoire qui, sur de nombreux points, est assez abstraite, mais fort plaisante à lire tant elle semble receler de nombreux secrets. Et elle permet de découvrir une écriture pas forcément trés abordable, mais plaisante une fois acceptée !

02 - Comprends

Un homme a eu un grave accident qui l'a laissé dans un état grave. L'occasion pour que soit testé sur lui un traitement particulier le rendant plus intelligent. Rapidement, il se rend compte que cela fonctionne particulièrement bien sur lui et que le gouvernement va tenter de se servir de ses capacités. Alors il arrête le programme mais continue de trouver des doses à s'injecter...

Si on se pose constamment la question de savoir si cet homme n'en devient pas parano à force d'intelligence, la nouvelle s'avére savamment écrite et suffisamment intelligente pour convaincre !

03 - Division par zéro

Une femme met le doigt sur une théorie qu'elle parvient à démontrer et qui remet le sens même de la vie en question. En même temps, ce texte parle d'une obsession et d'une histoire d'amour, le tout dans des termes mathématiques. Un texte étonnant mais qui fonctionne asse bien, et se montre assez court.

04 - Histoire de ta vie

Adapté au cinéma par Denis Villeneuve sous le nom "Premier Contact", cette nouvelle est de grande qualité. Elle suit Louise, une femme qui va être contacté dans le cadre d'un premier contact avec une espéce extra-terrestre. Linguiste, elle va essayer de les comprendre. Et en même temps, elle nous conte l'histoire de sa fille. Et ce qui surprendra ceux qui n'ont pas vu le film (par ailleurs particulièrement bien adapté, avec les écarts nécessaires), c'es la façon dont cette partie est raconté. "Je me souviens de ce que tu feras". Il semble y avoir un problème de concordances des temps, mais tout s'explique dans la nouvelle. Et au final, on a à la fois une nouvelle "scientifique" (l'aspect linguistique) et une belle histoire sur les sentiments, sur l'amour. Une magnifique nouvelle !

05 - Soixante-douze lettres

Une nouvelle fois, il y un aspect scientifique poussé dans cette nouvelle, mais aussi un intérêt certain pour la religion. Ici, un homme créé des "noms" qui permettent de faire fonctionner des automates. Une chose classique mais ses noms attirent l'attention des grandes sociétés du milieu. En effet, les dernières études ont montrés que l’espèce humaine s'éteindrait sous plus ou moins 5 générations. Alors comment empêcher cette stérilité à venir ?

Et de là une histoire tout à fait crédible et assez fascinante qui traite avec justesse de politiques, de social, de sciences, et de religions. Le résultat est une fois de plus excellent !

06 - L'évolution de la science humaine

Pour le coup, cette trés courte nouvelle (à peine 3 pages !) ne m'a pas totalement convaincu. Tel un article de journal fictif, on trouve ici un retour sur ce qui a mené à une science "métahumaine". J'ai un peu de mal à comprendre le but de tout cela. L'auteur précise cependant l'avoir écrit pour un journal, ce qui expliquer pas mal de chose.

07 - L'enfer, quand Dieu n'est pas présent !

La femme de Neil est morte lors d'une visitation. C'est à dire quand un ange s'est rendu sur Terre. Ces visitations soignent, mais causent également du tort. Et si certain décident de prendre chaque événement, même négatif, comme un signe positif de Dieu, Neil n'y parvient pas.

Une nouvelle fois, la religion est au coeur de cette nouvelle bien écrite et qui questionne sur le principe même de foi, et tout ce qu'on peut attribuer au divin !

08 - Aimer ce que l'on voit : un documentaire

Dans un futur probablement proche, il existe un nouveau procédé : la calliagnosie. Constatant que les gens considéré comme "laid" ont moins de chances dans la vie, ce procédé empêche qui que ce soit l'utilisant de juger l'aspect esthétique du visage d'une personne. Présentée à la maniére d'une suite d'entretien, cette nouvelle aborde alors tout le côté, à la fois éthique, mais aussi morale, de ce procédé, et les réactions que cela pourrait entrainer. Une nouvelle fois, c'est passionnant et fascinant !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 67 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de David Rumeaux La Tour de Babylone