Oserais-je l'avouer ? Oserais-je avouer que je les ai tous lus, presque tous relus, voire re-relus...
Allez, je me lance, je ne peux continuer à vivre avec ça sur la conscience...
Oui, je suis une inconditionnelle de la saga des « Enfants de la Terre » !

Et avant de me conspuer, laissez-moi vous expliquer pourquoi :

J.M Auel est à la Préhistoire ce que Christian Jacq est à l'Egypte. Sa plume est une porte ouverte sur un monde oublié, un plongeon vertigineux vers les racines de l'Humanité.
Se basant sur les derniers postulats en matière de paléontologie, elle nous entraîne à la découverte de la vie des hommes de Neandertal, de celle des Homo Sapiens Sapiens et de leur difficile cohabitation dans un monde glacé et rude.

Son héroïne, Ayla, une fillette de 5 ans, perd ses parents dans un tremblement de Terre. Elle est recueillie par un groupe d'Hommes de Neandertal et élevée parmi eux. Son adaptation est difficile au sein de ce peuple dont la culture et la morphologie sont totalement différentes de la sienne. Le Clan, comme ils s'appellent, est en effet une impasse de l'évolution, une branche stérile amenée à s'éteindre et Ayla y insuffle un vent de nouveauté, une façon de penser qui les dépasse totalement. Malgré ses efforts pour s'adapter, la fillette, devenue femme se heurtera toujours à cette peur de l'ancien pour le nouveau et finira par être bannie.
Commencera alors pour elle de longs mois d'errance à la recherche de ses semblables. Ses pas croiserons ceux du beau Jondalar avec qui elle réapprendra le langage parlé et découvrira l'amûûr. Ensemble, ils iront à la rencontre d'autres peuples avant de se lancer dans un grand voyage d'un an pour rejoindre celui de Jondalar.

Chaque volume raconte un épisode de la vie d'Ayla : son enfance au sein du Clan ; son errance à la recherche de son peuple décrite en parallèle avec le voyage de Jondalar et leur rencontre dans la vallée où Ayla avait fini par s'arrêter ; leur séjour chez les Mamutoï, les chasseurs de mammouths ; leur long voyage pour retrouver le peuple de Jondalar et enfin, l'intégration d'Ayla chez les Zelandoni.

J.M. Auel nous entraîne dans le quotidien de nos ancêtres, par un style fluide, sans fioritures mais avec un grand soucis du détail. Les graines d'archéologues comme moi se régaleront à l'évocation des us et coutumes décrits avec un réalisme criant. Techniques de chasse, cueillette, coutumes, habitat, etc. tout les aspects de la vie de l'époque sont évoqués.
J.M. Auel a bâti son œuvre sur une théorie qui à l'époque était totalement novatrice : l'idée que les Hommes de Neandertal auraient croisé les Homo Sapiens.
Clé de voûte de la saga des « Enfants de la Terre » l'opposition entre tradition et innovation renvoie à des problématiques tout à fait contemporaines : la Société, la tolérance, le respect des différences et de la Nature...

Et finalement on se dit que l'Homme n'a pas tant évolué que ça...
Nathayla
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes et Les livres les plus souvent relus

Le 23 janvier 2012

19 j'aime

12 commentaires

Le Clan de l'ours des Cavernes - Les Enfants de la terre, tome 1
WLucie
5

Critique de Le Clan de l'ours des Cavernes - Les Enfants de la terre, tome 1 par WLucie

On m'avait décrit ce roman comme une superbe initiation à la préhistoire, j'en suis assez déçue... Bien sûr, le travail de recherche de l'auteur est à respecter et apprécier, car même si la lecture...

il y a 10 ans

13 j'aime

5

Le Clan de l'ours des Cavernes - Les Enfants de la terre, tome 1
ReineMargot
8

Critique de Le Clan de l'ours des Cavernes - Les Enfants de la terre, tome 1 par ReineMargot

Une aventure passionnante à l'époque préhistorique, il fallait y penser, et surtout, il fallait du talent pour rendre le sujet intéressant. Si j'ai beaucoup aimé ce premier volume, je me permets...

il y a 11 ans

9 j'aime

1

Le Clan de l'ours des Cavernes - Les Enfants de la terre, tome 1
LN-au-carre
7

Critique de Le Clan de l'ours des Cavernes - Les Enfants de la terre, tome 1 par LN-au-carre

C'était les vacances, il y a une dizaine d'année. J'avais lu tous les livres que j'avais pris dans ma valise, ainsi que ceux de ma mère, de mon père et de ma soeur. Je m'ennuyais ferme. A l'époque,...

il y a 8 ans

8 j'aime

3

Métaphysique des tubes
Nathayla
2

Pléonastique (et tac)

Au commencement était le Verbe. Au commencement étaient les Mots. Mais certains Mots n'avaient pas de sens puisque personne ne s'en servait jamais. Depuis qu'ils avaient quitté le cerveau poussiéreux...

il y a 11 ans

21 j'aime

4

Seraphim Falls
Nathayla
7

Critique de Seraphim Falls par Nathayla

Le début de ce film est absolument fantastique ! Cet homme qui se fait tirer dessus sans que l'on comprenne pourquoi et la longue poursuite qui s'ensuit arrivent à nous tenir en haleine pendant...

il y a 11 ans

12 j'aime

5