Nath Ayla

@Nathayla

Femme, 43 ans
de vos éclaireurs la suit :
Versus
  Suivre
Lectrice éclectique, boycotteuse de TV, multi passionnée et maman comblée.

J'aime les listes commentées où on sent poindre un peu de la personne derrière les mots.

Répartition des notes

  1. 6
  2. 13
  3. 31
  4. 88
  5. 217
  6. 412
  7. 502
  8. 412
  9. 180
  10. 46

Comparez votre collection avec Nath Ayla

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Nath Ayla
Sondages de Nath Ayla
Critiques de Nath Ayla

Dernières critiques

7.0
S’il-te-plait, dis-moi que j’existe

L’être humain a besoin de se savoir exister et pour cela de la reconnaissance de ses semblables. Comme nous savons de moins en moins apporter et demander des signes d’intérêt ou de reconnaissance positifs, nous allons en rechercher à tout prix, même s’ils doivent être négatifs. Quelqu’un qui cherche à attirer l’attention sur lui, va, comme l’enfant qui fait une bêtise pour interpeller son parent... Lire l'avis à propos de Victime, bourreau ou sauveur

9 8
Avatar Nathayla
8
Nathayla ·
7.6
Real Politique

Après une longue pause j'ai repris la lecture de cet ouvrage qui porte un regard plus que cynique sur la politique, en nous présentant, comme s'il s'agissait de la chose la plus naturelle du monde la fameuse "real politique". Ici on parle des Etats-Unis seulement mais la généralisation est facile et laisse un goût amer. Tous les personnages, même des icônes telles que Martin Luther King,... Lire l'avis à propos de La Malédiction d'Edgar

8 3
Avatar Nathayla
7
Nathayla ·
Mentions J'aime de Nath Ayla

Activité récente

Statuts d'humeurs

Frédéric (1975) Un petit bijou d'histoire ! Mais que fait Frédéric tandis que ses frères amassent des provisions pour l'hiver ? Le plein de couleurs, de chaleur et de mots... la nourriture de l'âme...
L'Homme sans tête (2003) Mignon tout plein. On regrette presque le format court de ce film qui laisse entrevoir un univers à la Jeunet.
Le Paradis des bêtes (2012) Sujet délicat, traitement pas mal fait mais long ! Trop de plans trainant des enfants, des ellipses maladroites qui amènent un certain détachement du spectateur sur un sujet pourtant poignant.
Imparfaits, libres et heureux (2006) Un bon bouquin sur l'estime de soi. Un peu de regret par contre qu'il n'y ait pas plus de conseils pratiques ou d'exercices.