Couverture Le Démon de la colline aux loups

Le Démon de la colline aux loups

(2021)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 1
  2. 2
  3. 0
  4. 0
  5. 1
  6. 11
  7. 24
  8. 53
  9. 22
  10. 7
  • 121
  • 18
  • 247
  • 7

Un homme se retrouve en prison. Brutalisé dans sa mémoire et dans sa chair, il décide avant de mourir de nous livrer le récit de son destin.

Critiques : avis d'internautes (7)

Le Démon de la colline aux loups
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Le Démon de la colline aux loups par Anaïs Alexandre

Duke écrit son histoire depuis la prison où il enfermé pour meurtre. Il raconte son enfance avec ces cinq frères et sœurs dans une famille maltraitante. Les premières années de sa vie, il les passe dans un huis clôt sordide et ne connait rien du monde extérieur. Puis arrive l’école, c’est un choc terrible pour lui et peut-être une possibilité d’échapper à la violence de son foyer. Mais est-ce...

10
Avatar Anaïs Alexandre
10
·
Critique de Le Démon de la colline aux loups par L'Homme Qui Lit

Publié sur L'Homme Qui Lit Difficile d'être passé à côté de ce roman omniprésent sur Instagram depuis début janvier, le nombre de publications s'y rapportant grimpant plus vite encore que les nouveaux cas de l'épidémie ! Parce qu'on m'a dit environ mille fois MAIS BORDEL LIS CE BOUQUIN C'EST UN TRUC DE... Lire la critique de Le Démon de la colline aux loups

8
Avatar L'Homme Qui Lit
8
L'Homme Qui Lit ·
Victimes et bourreaux

Du fond de sa prison et au bord de la mort, Duke, le narrateur, écrit fébrilement. Dans un dernier exutoire, il se hâte de jeter sur le papier la catastrophe qu’a été sa vie depuis le premier jour : une vie marquée par la violence, subie dès le plus jeune âge au sein de la cellule familiale, et qui ne s’est jamais éteinte, au-dehors, mais bientôt aussi, au-dedans de lui, comme par un... Lire l'avis à propos de Le Démon de la colline aux loups

3
Avatar Cannetille
9
Cannetille ·
Une histoire qui ne se raconte pas joliment, à lire comme elle est

Habituellement, je trouve toujours les romans écrit à la première personne assez raté, en particulier quand l'écriture se veut du langage oral. Il y avait 2 exceptions notables : Le petit Nicolas avec l'écriture de Goscinny qui fonctionne à merveille ; et surtout La vie devant soi de Romain Gary qui est une de mes œuvres... Lire la critique de Le Démon de la colline aux loups

Avatar Homegas
8
Homegas ·
Toutes les critiques du livre Le Démon de la colline aux loups (7)