@idaculturemoi

Avis sur Le Parfum

Avatar idaculturemoi
Critique publiée par le

Comme le sous-titre l’indique, "Le Parfum" raconte l’histoire d’un meurtrier dont l’oubli ne résulte que du seul fait que ses crimes ont pris racine dans ce que le narrateur nomme « le royaume évanescent des odeurs ». Si tu n’as pas lu ce livre, je te laisse la surprise de découvrir le détail de la vie du bien nommé Jean Baptiste Grenouille. Je me concentrerai pour ma part sur une seule chose : la symbolique du parfum (au sens d’exhalaison). Car si ce roman est riche de ses nombreuses descriptions olfactives, j’ai été particulièrement captivée par l’idée que seul le parfum est susceptible de donner une identité aux individus. Cette considération est au cœur de l’histoire puisque bien que pourvu d’un odorat hors du commun, Grenouille n’a pas d’odeur. Cette prise de conscience, doublée de sa perception exacerbée des fragrances qui l’entourent, conduisent le malheureux à l’isolement. Sa volonté d’intégration dénuée d’affect le pousse à user de son génie pour s’attirer les grâces des hommes. Les parfums artificiels qu’il se crée ont ainsi pour but de lui donner tantôt une simple consistance lui permettant d’agir comme bon lui semble sans attirer l’attention, tantôt l’aura dont il manque pour gagner la confiance de ses semblables. Mais un tel don ne peut que se muer en goût de l’absolu, et cela ne manquera pas de porter préjudice à Grenouille. J’ai trouvé que l’adaptation cinématographique avait relativement bien réussi à retranscrire l’atmosphère sensorielle du roman ; bien que la force de l’image en ait accentué l’érotisme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 23 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de idaculturemoi Le Parfum