À déconseiller aux autres

Avis sur Le Seigneur des anneaux - Intégrale

Avatar Rudolfenstein
Critique publiée par le

Le gros problème, avec le Seigneur des anneaux, ce sont les autres. Les autres gens.
Ils sont soit dithyrambiques à l'égard des romans (ce qui signifie qu'ils sont soit d'excellents lecteurs sous Ritaline, soit de gros menteurs qui n'ont probablement pas terminé les livres, ou alors dans la souffrance), soit dithyrambiques à l'égard des films (ce qui signifie un tas de choses mauvaises que je ne peux dévoiler ici). Ce n'est pas la faute de Tolkien, évidemment : c'est ce qu'il se produit lorsqu'une oeuvre tombe sous le feu (trop) nourri des projecteurs hollywoodiens et des critiques du 20 minutes.

Alors voilà, tout prétentieux que je suis, ce que je pense de la trilogie du Seigneur des anneaux :

Tout d'abord, il faudra que vous soyez un lecteur aguerri. Tolkien pose les lieux et les personnages sans se presser, tout en longueur, en précisions minuscules, en généalogies ronflantes. J'ai parlé à des gens qui prétendent y voir le génie de Tolkien (mais ils mentent c'est certain). J'aurais aimé leur répondre que, si génie il y a, celui de Tolkien ne fut pas de s'étaler si longuement sur les descriptions, mais c'est plutôt de construire avec minutie un univers de fantasy. Si ce dernier gagne en crédibilité, précision et cohérence, autant le dire franchement : 95% des gens honnêtes trouveront cela ennuyeux. Je reconnais que l'univers et les liens entre ses éléments sont particulièrement fouillés. Mais tandis que chez les bons romanciers les descriptions servent l'action ET les émotions, chez Tolkien elles ne servent que l'action. En fin de compte, j'ai l'impression que la minutie descriptive de l'écrivain anglais tient plus du plaisir maniaque du maquettiste que de la volonté du romancier qui cherche à susciter l'attachement du lecteur à son récit.

Pour le reste, le style d'écriture (du moins ce qu'en donne la traduction) passe pour plaisant, et un ersatz d'action, passé le premier tome, vient au secours des descriptions.

En fin de compte, je me suis endormi une dizaine de fois, j'ai été passionné parfois, j'ai rêvé souvent, je n'ai pleuré aucune fois. La trilogie du Seigneur des anneaux est à conseiller aux amateurs absolus de littérature fantasy, qui cherchent un univers richissime en détails, et à déconseiller absolument aux autres. Honnêtement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 602 fois
2 apprécient

Rudolfenstein a ajouté ce livre à 2 listes Le Seigneur des anneaux - Intégrale

  • Livres
    Illustration Livres lus

    Livres lus

    Avec : Un jour cette douleur te servira, La Horde du contrevent, Toine, memoires d'un enfant laid, Un coeur faible,

  • Livres
    Illustration Histoires à ambiance

    Histoires à ambiance

    Avec : L'Ombre du vent, Voyage au bout de la nuit, Éducation européenne, Harry Potter à l'école des sorciers,

Autres actions de Rudolfenstein Le Seigneur des anneaux - Intégrale