Enfin pu lire entièrement ce livre dont le titre aura hanté quelques pensées fumeuses au cours de ces dernières années...


Pour qui a tâté un peu des ouvrages de cet auteur, il s'agit ici de quelques choses de radicalement différent de, au hasard, "L'ombilic des limbes".


C'est un recueil de textes et échanges épistolaires sur le théâtre (et son double), dont le plus célèbre est probablement "Le Théâtre et la peste" où l'auteur pousse son fantasme de théâtre jusqu'à émettre l'idée que le théâtre devrait être à l'image d'une épidémie peste. Le même process ou presque s'opère avec "Le théâtre de la cruauté".


Néanmoins, le texte qui m'a paru le plus intéressant, et qui est rejoint par quelques autres - mais c'est le plus emblématique - est celui du "Théâtre Balinais". Ici se développe l'idée d'un théâtre magique, dont la force est proche si ce n'est complètement rattachée à celle de la vie, à ce mouvement perpétuel le temps d'une vie, une passion, un cri, une rage de douleur et de joie qui me font regretter de n'avoir pu naitre bien avant pour pouvoir assister et à la représentation de ce théâtre balinais, et à une des rares représentations qu'Artaud a pu faire au cours de sa vie.


J'aimerais que beaucoup de gens passionnés lisent ce texte, passionnés de n'importe quel art ou je ne sais quoi. Rien à foutre, rien n'est important, si ce n'est ce mouvement perpétuel et dévastateur qui ne dure qu'une vie.

batche
8
Écrit par

Le 10 mai 2019

2 j'aime

Le Théâtre et son double
Alcofribas
5

« Plus facile à faire qu’à dire » ?

Deux des défauts du Théâtre et son double – avec quoi j’englobe « Le Théâtre de Séraphin » –, à moins qu’il s’agisse de deux facettes du même défaut, ne sont pas du fait d’Artaud. D’une part, depuis...

il y a 6 ans

5 j'aime

Le Théâtre et son double
batche
8

Critique de Le Théâtre et son double par batche

Enfin pu lire entièrement ce livre dont le titre aura hanté quelques pensées fumeuses au cours de ces dernières années... Pour qui a tâté un peu des ouvrages de cet auteur, il s'agit ici de quelques...

il y a 3 ans

2 j'aime

The Forest of Love
batche
9

Critique de The Forest of Love par batche

Le film le plus désespérément triste et cruel de Sono Sion. Après une période cinématographique que j'ai pour ma part suivie d'un oeil distrait, pas convaincu, Sono Sion semble lorgner vers le...

il y a 3 ans

9 j'aime

La Société ingouvernable
batche
9

Critique de La Société ingouvernable par batche

Merde. C'est un peu embêtant ça. Ben oui, malgré les efforts entrepris par quelques uns d'entre nous (Prof Hayek, on t'aime XoXo), avant et au sortir de la guerre, on n'a pas réussi à gagner la...

il y a 3 ans

8 j'aime

King Kong théorie
batche
9

Critique de King Kong théorie par batche

Premier livre de Despentes que je lis. Cela fait quelques temps que je m'intéresse un peu plus sérieusement à la question féminine et, comme certains garçons, j'ai le sentiment que c'est pour...

il y a 3 ans

4 j'aime