👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

"Le Ventre de Paris", troisième volet de la grande saga que j'ai décidé de lire en entier, est avant tout une peinture. Zola décidé de jouer avec les couleurs, les formes, les odeurs, de faire vivre sous sa plume les marchés de Paris, les halles et ses cris, les rangées de commerçants rivaux. Et le contrat est parfaitement rempli. Déjà maître d'un style inégalable pour cette troisième entrée des Rougeon-Macquart, Zola se jette tout nu dans l'art, prend le "ventre de Paris" comme un terrain de jeu propice à toutes les métaphores, jusqu'à l'indigestion parfois. Le problème - et c'est ce qui m'a empêché de totalement apprécier le livre - c'est que les moments romanesques du livre, l'histoire de ce Florent en cavale, sont étouffés par toute cette magie stylistique. C'est comme si l'auteur avait dû "sacrifier" l'intérêt de l'intrigue pour donner une place quasi-totale au projet descriptif. Dès lors, le destin du jeune homme n'a pas vraiment de quoi intéresser le lecteur : tout est tracé sans surprise, l'aventure parisienne du révolutionnaire n'est peut-être qu'un prétexte. Disons que Zola a su et saura mieux équilibrer son art.

Botwin
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Ma lecture des Rougon-Macquart

il y a 5 ans

Le Ventre de Paris
Docteur_Jivago
8

Orgie Culinaire

Après avoir abordé les prémices de la famille Rougon-Macquart puis la haute société parisienne avec La Curée, il va, avec Le Ventre de Paris, légèrement s'éloigner de cette famille et nous emmener...

Lire la critique

il y a 4 ans

18 j'aime

Le Ventre de Paris
96pages
8

Critique de Le Ventre de Paris par 96pages

Il y a en général deux camps dans la littérature classique française : les fans de Balzac, et ceux de Zola. Je me retrouve plutôt dans la seconde catégorie. Même si "Le ventre de Paris" n'est pas mon...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

1

Le Ventre de Paris
Kogepan
8

Indigestion

Troisième épisode de la saga des Rougon-Macquart, Le Ventre de Paris ne laisse pas sur sa faim (Ah. Ah. Ah.) en jouant d’une même intrigue selon 3 points de vue, ceux de ses trois personnages...

Lire la critique

il y a plus d’un an

10 j'aime

5

Monk
Botwin
8
Monk

Critique de Monk par Botwin

Nous sommes en 2004 (je crois), je suis chez ma grand-mère. J'ai (il me semble) quatorze balais, une gamecube, et un Journal de Mickey sur la table du salon. Et j'adore les séries policières. Enfin,...

Lire la critique

il y a 11 ans

60 j'aime

4

L'Étrange Noël de Monsieur Jack
Botwin
5

Que vois-je ?

Ce genre de films devrait être diffusé dans une salle réservée à ceux qui aiment l'univers de Tim Burton, une sorte de fan club exclusif. Ca devrait pas être lâche sur le domaine public. Arrêtez de...

Lire la critique

il y a 11 ans

35 j'aime

24

Happy Tree Friends
Botwin
1

Critique de Happy Tree Friends par Botwin

Des animaux se massacrent, ha ha ha, au début on aurait dit qu'ils étaient mignons et en fait non, ho ho ho. C'est moi ou, en plus d'être complètement con, ce concept ne peut être que terriblement...

Lire la critique

il y a 11 ans

32 j'aime

4