Construire la peur.

Avis sur Le versant crépusculaire.

Avatar Gand-Alf
Critique publiée par le

Passionné depuis toujours par le cinéma et l'histoire, l'auteur et scénariste Michael Henry Wilson s'attarde cette fois sur le tournage du "Rendez-vous avec la peur" de Jacques Tourneur, considéré comme un des plus grands films d'épouvante de tous les temps.

Illustré par de superbes photos d'exploitation et de tournage, "Le versant crépusculaire" s'attache dans un premier temps à décrire la mise en chantier de "Rendez-vous avec la peur", de l'adaptation de la nouvelle de Montague Rhodes James à son exploitation en double-programme en passant par son tournage parfois chaotique, l'auteur revenant notamment sur les rapports conflictuels entre l'équipe et le producteur Hal Chester, qui ira jusqu'à tourner une scène additionnelle dans le dos du metteur en scène, dévoilant ainsi une créature que Tourneur refusait de montrer, allant ainsi totalement à l'encontre des intentions initiales.

L'auteur analyse ensuite le travail de Jacques Tourneur, son univers si particulier, son désir d'en montrer le moins possible, de faire surgir la peur à partir d'un environnement des plus banal, confrontant sans cesse le rationnel à l'irrationnel. Une réflexion passionnante et bien écrite, plus d'une fois pertinente, qui donne sacrément envie de (re)découvrir la filmographie d'un cinéaste fascinant et d'une modestie incroyable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 220 fois
3 apprécient

Gand-Alf a ajouté ce livre à 2 listes Le versant crépusculaire.

Autres actions de Gand-Alf Le versant crépusculaire.