Couverture Les Belles Endormies

Les Belles Endormies

(1961)

Nemureru Bijo

12345678910
Quand ?
7.4
  1. 0
  2. 3
  3. 5
  4. 10
  5. 31
  6. 84
  7. 164
  8. 181
  9. 76
  10. 42
  • 596
  • 54
  • 528
  • 10

Dans quel monde entrait le vieil Eguchi lorsqu'il franchissait le seuil des Belles Endormies ? Ce roman, publié en 1961, décrit la quête des vieillards en mal de plaisirs. Dans une mystérieuse demeure, ils viennent passer une nuit aux côtés d'adolescentes endormies sous l'effet de puissants...

Match des critiques
les meilleurs avis
Les Belles Endormies
VS
Si vulnérables

Dans ce court roman (128 pages) qui date de 1961, Yasunari Kawabata (prix Nobel de littérature 1968) imagine une maison close assez particulière, qui lui permet d’alimenter une réflexion sur les oppositions entre la vie et la mort, la vieillesse et la jeunesse. Tout en évoquant le Japon de l’époque, il s’intéresse à la psychologie de ses personnages. En esthète au style raffiné, il captive par sa façon de s’attarder sur des couleurs, des textures, des atmosphères....

15 8
Avatar BibliOrnitho
5
BibliOrnitho
Critique de Les Belles Endormies par BibliOrnitho

Le vieil Egushi, soixante-sept ans, pénètre pour la première fois dans un établissement un peu particulier. Moyennant finance, on permet à de vieux messieurs (des clients de tout repos) de s’endormir aux côtés de superbes jeunes filles nues et profondément endormies (d’un sommeil artificiel obtenu à l’aide d’une drogue puissante). L’hôtesse d’accueil le prévient : quoiqu’il puisse faire, la demoiselle ne se réveillera pas. Egushi passera en tout cinq nuits dans cette chambre ornée de teintures... Lire la critique de Les Belles Endormies

10 8
Critiques : avis d'internautes (19)
Les Belles Endormies
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Mémoire de mes putains tristes

C'est une étrange maison. Une maison correcte, bien sûr, où les "visiteurs" sont priés de bien respecter le sommeil des jeunes femmes. Le vieil Eguchi (67 ans) y vient pour se coucher à côté d'une demoiselle endormie et nue, qu'il peut contempler et caresser à loisir. Une seule règle, très importante : ne pas réveiller la "belle endormie". Cette étrange maison est donc close, et ces demoiselles... Lire l'avis à propos de Les Belles Endormies

47 7
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·
Critique de Les Belles Endormies par Gwen21

Voilà le genre de roman d'où je sors avec un sentiment d'irréalité qui colle durablement à l'âme ! Roman du mystère et d'une certaine forme de fantasmagorie, "Les Belles Endormies" narre comment Eguchi, 67 ans, se rend sur les conseils d'un ami dans une maison secrète, où dans une chambre secrète est profondément endormie une jeune fille à l'identité secrète. En effet, dans cette... Lire l'avis à propos de Les Belles Endormies

3
Avatar Gwen21
6
Gwen21 ·
Découverte
Les Cendres du temps

Les Belles Endormies semble se baser sur un principe paraissant être une contradiction, du moins dans le monde occidental, avec ce qui pourrait s’apparenter à des prostituées (payer pour passer une nuit avec une fille) pouvant très bien être vierge. Ce concept, bien que toujours présent, passe assez vite en second plan, Les Belles Endormies est avant tout une oeuvre... Lire l'avis à propos de Les Belles Endormies

17 6
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·
Les Fleurs Silencencieuses

L’imagerie traditionnelle japonaise a ceci de pratique pour nous autre occidentaux que la culture nippone nous semble familière. Nous pensons alors pouvoir aisément nous immerger dans sa littérature, surs de notre savoir. Il en est pourtant des certitudes comme des floraisons automnales : elles peuvent se faner aussi promptement qu’elles sont apparues. Suivre le parcours de ces... Lire l'avis à propos de Les Belles Endormies

8 1
Avatar Jack L'Eventreur
7
Jack L'Eventreur ·
La conscience endormie

Kawabata, ai-je lu, est prix Nobel de littérature, en 1968. Soit, le style est brillant, touchant, précis, comme attendu. Les souvenirs, les émotions, les détails des tableaux sont poétiques et enchanteresques. Les scènes de sa vie - devrais-je dire de ses femmes - sont les plus beaux passages que décrit le personnage principal. Il y a toutefois une ombre de taille qui... Lire la critique de Les Belles Endormies

8 7
Avatar LuiseDiLida
7
LuiseDiLida ·
Toutes les critiques du livre Les Belles Endormies (19)