Couverture Les Bienveillantes

Les Bienveillantes

(2006)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 11
  2. 12
  3. 17
  4. 44
  5. 41
  6. 92
  7. 176
  8. 293
  9. 233
  10. 127
  • 1K
  • 127
  • 704
  • 37

«En fait, j'aurais tout aussi bien pu ne pas écrire. Après tout, ce n'est pas une obligation. Depuis la guerre, je suis resté un homme discret ; grâce à Dieu, je n'ai jamais eu besoin, comme certains de mes anciens collègues, d'écrire mes Mémoires à fin de justification, car je n'ai rien à...

Match des critiques
les meilleurs avis
Les Bienveillantes
VS
Epopée macabre

J'ai traversé ce roman comme un rêve. Un cauchemar, plutôt, j'en conviens. Un de ces cauchemars où on a envie de courir, de s'enfuir au loin, persuadé d'être poursuivi par quelque chose de menaçant, mais on sent nos jambes empêtrées dans la boue, on ne peut pas avancer. C'est un peu comme cela que je me suis senti pendant les mille pages de ce livre grandiose. Mille pages que j'ai dévorées. Et pourtant, c'était écrit tout petit. Et pourtant, ce n'est pas une écriture simple, bien au contraire....

35 15
Critique de Les Bienveillantes par Hableur

Je l'ai lu à sa sortie, jusqu'au bout, avec courage. Je trouve que c'est une escroquerie intellectuelle. Le lecteur est amené progressivement à pardonner tous les actes innommables effectués par le personnage principal. En effet, celui-ci est dingue d'emblée, mais, pour mieux le disculper encore, l'auteur trouve le moyen de blesser gravement à la tête son sujet lors de la bataille de Stalingrad, ce qui n'arrange pas ses troubles neuro-psychocognitifs. Alors, après, qu'il tue, viole, quelle... Lire l'avis à propos de Les Bienveillantes

4 7

PostsLes Bienveillantes

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (68)

Les Bienveillantes
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La Guerre, sans concession.

Les Bienveillantes est le premier roman de Jonathan Litell. Il s’attaque à la seconde guerre mondiale en adoptant un point de vue unique : celui des bourreaux. Roman fleuve de près de 1400 pages en poche, cette oeuvre hautement complexe ne peut être résumée en quelques lignes ou pages tant elle regorge de références et symboles. Nous tenterons ici d’aborder quelques uns des points clés de... Lire la critique de Les Bienveillantes

21 2
Avatar La-Li-Lu-Le-Lo
8
La-Li-Lu-Le-Lo ·
Critique de Les Bienveillantes par GwenDo

Le sentiment qui s'empare de vous au sortir d'une telle oeuvre est difficilement exprimable ; quelque chose de l'ordre du soulagement, de la perplexité mais aussi de l'admiration. Car oui, il en faut, du courage, pour se lancer dans ce défi (plus de 900 pages dans l'édition originelle, environ 1400 au format de poche) mais une fois dedans, une forme d'excitation naît et des questions fusent de... Lire l'avis à propos de Les Bienveillantes

4
Avatar GwenDo
8
GwenDo ·
Découverte
Critique de Les Bienveillantes par Kalimera

Il m'aura fallu une deuxième lecture et un peu de courage pour parler....de ce roman ? de cette compilation d'horreurs sans noms ? de ce témoignage ? Mon premier choc, pour parler de cette période a été cette vision d'horreur qu'est " Nuit et Brouillard". J'avais seulement 13 ans, et je suis restée assise sur ma chaise dans cette classe de 4ème sans plus pouvoir me lever ou penser, submergée par... Lire l'avis à propos de Les Bienveillantes

21 15
Avatar Kalimera
8
Kalimera ·
Critique de Les Bienveillantes par L'Homme Qui Lit

Publié sur L'Homme qui lit : Le phénomène qui a entouré ce livre reste assez extraordinaire pour une oeuvre littéraire fraîchement publiée. On en a parlé partout, j’ai lu des critiques dythirambiques un peu partout, et leur radical opposé ça et là. C’est d’ailleurs marrant, ces « pavés dans la marre », qui suscitent... Lire l'avis à propos de Les Bienveillantes

12 3
Avatar L'Homme Qui Lit
9
L'Homme Qui Lit ·
Réalisme horrifique contre réalisme historique — Deux façons de raconter la Seconde Guerre mondiale

À mi-chemin entre l'œuvre de fiction et le document d'Histoire, Les Bienveillantes plonge dans les rangs allemands durant la Seconde Guerre mondiale et propose un périple "de l'intérieur" au très long cours. À l'opposé du témoignage autobiographique d'un soldat ordinaire que nous offrait Guy Sajer dans l'excellent Lire la critique de Les Bienveillantes

9 2
Avatar Morrinson
6
Morrinson ·
Toutes les critiques du livre Les Bienveillantes (68)
Vous pourriez également aimer...