Les luttes de classes et d'idées reçues

Avis sur Les Luttes de classes en France au XXIe siècle

Avatar Philippe Lou
Critique publiée par le

J’avoue n’avoir lu Emmanuel Todd que récemment avec son livre précédent Où en sommes-nous qui parut en 2017 et qui proposait une analyse globale du monde et de l’histoire de l’humanité en prenant en compte la dimension de la structure familiale. Ce fut pour moi une révélation et une addition importante à mon système de pensée. Dans ce livre les corrélations avec les différents types de structures familiales étaient sur certains points bluffantes et convaincantes.

Avec ce nouveau livre qui rappelle Marx, sorti in Janvier 2020, nous sommes dans un autre genre de travail. Un travail qui porte déjà sur une période beaucoup plus courte et dans un espace géographique plus réduit et dont un bon tiers porte sur les années 2017-2019 avec la décorticage de la déliquescence de la compétences des élites politiques françaises avec l’arrivée au pouvoir de Macron, et avec le mouvement des Gilets jaunes pour lequel Emmanuel Todd exprime sa sympathie (réconcilié avec son pays).

C’est un livre avec beaucoup d’informations et des analyses pertinentes sur l’évolution de la France, sa baisse globale du niveau de vie, des disparités qui ne s’accroissent pas réellement (à part avec les 0,1% les plus riches), la catastrophe économique et politique qu’a représenté l’entrée dans l’euro, la baisse du niveau d’intelligence globale, la soumission à l’Allemagne, la fin d’un réel pouvoir de nos gouvernants et bien d’autres. Certaines idées, plutôt bien analysées m’ont même perturbé car elles vont à l’encontre de mes convictions. Lisant sans préjugé mais avec des convictions, ou peut-être des croyances du fait de mon parcours, ce qu’avance Todd dans ses deux premières parties est assez convainquant et de fait perturbant. L’analyse me paraît assez puissante et mérite d’être prise en considération même si elle touche à des croyances que je n’aurais pas pensé remettre en cause.

Ce que je trouve particulièrement utile ici est la perspective qu’offre la lecture de ce livre. Grâce à certaines analyses de corrélation sur le territoire, d’autres sur le système éducatif, les réalités semblent bien plus discutables que ce que véhiculent les idées reçues ou les grand media. Intéressant de voir ce niveau de critique appliqué à de grandes institutions comme l’INSEE (Todd remet en cause son indépendance et le « trucage » d’analyses) et l’ENA (où ce ne sont pas les plus intelligents qui en sortent mais les plus conformes, entraînant des élites de plus en plus bêtes et à l’inverse des gens intelligents des classes populaires qui ne sont plus « draftées » par les études supérieures les plus prestigieuses qu’on achète de plus en plus et qui donc peuvent structure des mouvements d’opposition ou de contestation ).

Il ne faut cependant pas oublier que certaines réflexions, notamment lorsqu’il parle de prospective et d’idée pour le futur dans sa conclusion reposent également sur bon nombres d’interprétations et également de sentiments (difficile de tout démontrer) et donc qu’il est plus facile de lui opposer d’autres idées ou des présupposés. Pour autant cela n’en rend pas son livre moins intéressant, mais il convient bien entendu de garder un esprit critique (assez naturel à la lecture de propositions telles que laisser l’euro de côté, se rapprocher des US et s’aider de la FED mais en oubliant pas d’avoir revu les théories de Lénine).

Todd n’offre pas de recette miracle, mais des points d’analyses et d’éveil pour la réflexion totalement nécessaires aujourd’hui dans un monde, et je suis bien d’accord avec lui sur ce point, de plus en plus conforme. A LIRE !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 174 fois
6 apprécient

Autres actions de Philippe Lou Les Luttes de classes en France au XXIe siècle