Ce roman brille par sa simplicité, la magie opère sans difficulté !

Avis sur Les sept étoiles du Nord

Avatar LesFantasydAmanda
Critique publiée par le

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog !

Lire le bon livre au bon moment

Après Vox, cette lecture coup de poing qui m’a fait réfléchir comme jamais, j’avais besoin d’un récit réconfortant. Et c’est exactement ce que j’ai trouvé dans Les sept étoiles du Nord, une histoire à la fois douce et poétique. Parfait à l’approche de l’hiver !

La magie du merveilleux

Ce qui fait la force de ce one-shot ? La féerie qui s’en dégage ! Les flocons tombent en tourbillon, la neige gèle le bout de nos doigts, mais quel univers enchanteur ! En lisant les mots de l’auteure, j’avais l’impression d’y être. Et puis, il y a cette magie que l’on n’explique pas, mais qui va de soi. Ces millions de possibles qui s’ouvrent au lecteur, tandis qu’il tourne les pages. La magie dans son plus simple appareil, mais c’est justement ce qui fait son attrait.

Bien sûr, comme dans tous les livres pour enfant, il subsiste une pointe de noirceur. Elle prend ici les traits de la reine des Glaces, qui étend progressivement son emprise sur le monde. Je peux vous l’assurer, le prologue qui la met en scène m’a fait froid dans le dos…

Parfois, quelques détails suffisent

Tous les personnages d’Abi Elphinstone ont une histoire qui leur est propre, y compris la reine des Glaces. La nature de cette dernière nous est d’ailleurs dévoilée, et ça vaut le détour !

Quant à nos héros, eh bien, ils sont attachants de simplicité. Flint se définit en son for intérieur comme un inventeur. Or, cela n’est pas au goût de ses proches qui souhaiteraient le voir moins dans la lune, et davantage les pieds sur terre. Eska, pour sa part, possède une Voix capable de miracles, comme celui de dresser les aigles. Et bien plus encore…

N’oublions pas les différentes tribus dont les particularités m’ont ravie. Que ce soit les Plumes, les Fourrures ou les Défenses, ils ont chacun leurs armes, leurs convictions et leur façon d’exister.

Bref, tous les protagonistes, même secondaires, sont rendus intéressants par l’un ou l’autre détail. Certes, ils ne sont pas véritablement creusés – l’histoire en serait alourdie -, mais l’auteure est parvenue à leur donner consistance.

Une belle amitié

Les sept étoiles du Nord est un récit jeunesse, et non young adult. Il n’y a donc pas de romance improbable ou trop vite conclue. Ce qui importe ici, ce sont les liens que Flint et Eska vont nouer malgré leurs préjugés. Parce que l’un a sauvé l’autre, presque par inadvertance, leurs chemins se sont liés. Même s’ils ont parfois du mal à se supporter, ils n’hésiteront pas à prendre des risques pour se secourir mutuellement.

Comme vous pouvez vous en douter, le scénario n’est pas très complexe. L’objectif est évident ; nous suivons nos héros dans leurs aventures pour vaincre la reine des Glaces. On se doute même de l’issue finale !

Néanmoins, cela n’enlève rien à la beauté du voyage. J’ai savouré chaque page, la magie cachée entre chaque ligne, jusqu’au dénouement. Voilà donc un roman à lire, et à relire, lorsque l’on a besoin d’un peu de gaieté après une journée difficile.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 25 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de LesFantasydAmanda Les sept étoiles du Nord