Couverture Mes illusions donnent sur la cour

Mes illusions donnent sur la cour

12345678910
Quand ?
6.5
  1. 2
  2. 4
  3. 7
  4. 8
  5. 15
  6. 21
  7. 50
  8. 32
  9. 15
  10. 8
  • 162
  • 19
  • 45
  • 0

«Sur un transat, il mange un esquimau. Le chocolat fond autour de sa bouche, il s'en met partout. On dirait du sang séché. Le ciel est de la même couleur que le soleil. Ce matin, on a braqué le minibar. Augustin voulait qu'on célèbre son départ. L'air a une vague odeur de jasmin. Je suis sûr que...

Match des critiques
les meilleurs avis
Mes illusions donnent sur la cour
VS
Avatar L'Homme Qui Lit
9
Critique de Mes illusions donnent sur la cour par L'Homme Qui Lit

Publié sur L'Homme qui lit : En période de rentrée littéraire, il est difficile de sortir du lot quand on publie son premier roman, et que la presse s’obstine dans les grandes largeurs à critiquer les titres des auteurs les plus attendus. Sacha Sperling, « fils de« , voit pourtant son premier roman publié chez Fayard à tout juste dix-huit ans. Plongé dans ce qu’il convient aujourd’hui d’appeler...

7 1
Avatar MarcAureleOtto
2
MarcAureleOtto
Dure vie...

Ce livre n'est qu'une histoire de jeunes comme tant d'autres qui sniffent à 14 ans et qui ont une vie naturellement triste : ils habitent à Paris, ont accès à la culture et à l'argent, mais ce sont des enfants qui se rebellent contre la société parce que Papa et Maman les dénigrent. Et comme tous les enfants tels que Sacha, ils font tout plein de bêtises d'adultes, genre baiser à 13 ans, boire et vomir, parce que de toute façon c'est le seul moyen de se sentir exister. Pauvre Sacha... ça donne... Lire l'avis à propos de Mes illusions donnent sur la cour

1

Critiques : avis d'internautes (10)

Mes illusions donnent sur la cour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Adulescence

Bon. Alors. Ce livre. La première fois que je l'ai lu, j'avais le même âge que les protagonistes, c'est à dire 14 flamboyantes années. Et je l'ai adoré, vénéré, j'aurais pu lui élever un autel. Et puis il y a peu, je l'ai relu. Et une partie de la magie a disparu. Ce livre, c'est un livre d'adolescent, sur les adolescents. Je n'irai pas jusqu'à dire pour les adolescents, mais il est vrai... Lire l'avis à propos de Mes illusions donnent sur la cour

1
Avatar TheUnknownGal
7
TheUnknownGal ·
Critique de Mes illusions donnent sur la cour par Ptitebestiole

Remettons les choses dans leur contexte, ce n'est pas un chef d'oeuvre, c'est sur, mais pour cette plongée dans l'univers parfois trop bubble gum des adolescents /adulescents, j'ai trouvé ce bouquin plutôt rafraichissant. c'est juste l'histoire d'un 1er amour , c'est frais et douloureux comme seul peux l'être un 1er amour En tout cas beaucoup mieux écrit que le 1er roman de Mlle Pille c'est un... Lire l'avis à propos de Mes illusions donnent sur la cour

2
Avatar Ptitebestiole
6
Ptitebestiole ·
Découverte
Bret Easton Ellis au collège

Franchement, j'ai essayé. J'avais lu de bonnes critiques, mais je ne m'en souvenais plus. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Quelle ne fut pas ma surprise au bout de 15 minutes de me rendre compte que l'histoire allait évoquer les aventures de deux collégiens vaguement bisexuels et qui passent leur temps à sniffer de la coke parce que leur vie est triste... A partir de là,... Lire la critique de Mes illusions donnent sur la cour

Avatar Klem Djn
4
Klem Djn ·
Sacha Sperling, de l'adulation à la moyenneté, du premier au troisième

Voilà une ou deux bonnes années que je chope des images dans les journaux, les magazines plutôt. Mes parents me les gardent tout spécialement. Enfin, mon père les achète et parfois les jette, ma mère non, tu vois la différence mais au final, ça revient au même pas vrai ? Quoi qu’il en soit, à force de lire des livres et de feuilleter des magazines à la recherche de photos, je me suis dit qu’il... Lire la critique de Mes illusions donnent sur la cour

Avatar Phae
8
Phae ·
Critique de Mes illusions donnent sur la cour par Thierry Dupreuilh

Mes Illusions donnent sur la cour/ Sacha Sperling Fils du réalisateur Alexandre Arcadie, Sacha Sperling signe avec « Mes Illusions donnent sur la cour » son premier roman à l'âge de 18 ans. Le lecteur fait la connaissance de Sacha , un jeune adolescent de 14 ans entrant en classe de troisième. Enfant de parents divorcés, il vit seul avec sa mère dans le sixième arrondissement de Paris. Dans... Lire l'avis à propos de Mes illusions donnent sur la cour

Avatar Thierry Dupreuilh
5
Thierry Dupreuilh ·
Toutes les critiques du livre Mes illusions donnent sur la cour (10)