Marianne, symbole de liberté, condamnée à perpétuité...

Avis sur Meurtres pour rédemption

Avatar MarlBourreau
Critique publiée par le

A peine âgée de 20ans et les barreaux pour seul avenir. Marianne a pris perpète' pour meurtres. Habituée aux cellules d'isolement, son quotidien se résume à des tortures physiques, psychologiques et à la prostitution pour espérer subvenir à ses besoins. Mais cette jeune femme n'est pas comme les autres; c'est une battante, une force de la nature, brute et sauvage, qui refuse de se soumettre et d'abdiquer. Sa prime jeunesse n'a été que chaos et désolation et cela a forgé son caractère dans les flammes de l'enfer.

D'une noirceur corrosive qui prend aux tripes, Meurtres pour Rédemption m'a mis une baffe magistrale. Il ne faut que quelques chapitres à Karine Giebel pour nous rendre le personnage de Marianne attachant. Comment pourrait-il en être autrement quand on assiste en spectateurs impuissants à son quotidien gangrené par l'injustice et la violence ? La force de l'auteur c'est de réussir à humaniser une meurtrière. A tel point qu'on en viendrait même à lui trouver des excuses et à compatir devant ses remords, à lui pardonner...

Meurtres pour Rédemption jouit d'une écriture incisive, directe et captivante. C'est avec boulimie qu'on avale les pages et qu'on voit Marianne se débattre avec ses sentiments confus, le manque d’héroïne et, surtout, sa haine qui la ronge de l'intérieur et la pousse à commettre l'irréparable. Une insatiable soif de vengeance et de violence que cette championne de France de karaté ne peut assouvir qu'à travers le prisme de la mort et de la destruction; à la fois sa force et sa plus grande faiblesse...

Littéralement, on vit cela à travers les yeux de Marianne. On revit avec douleur son passé, on s'envole avec elle dans ses trips de camés au gout de liberté, on voudrait être là pour l'empêcher de commettre l'erreur de trop ou pour la protéger lorsque la Marquise la torture impunément, protégée par son statut de matonne...D'ailleurs Karine Giébel parsème son roman de personnages attachants et bien écrits; Prisonniers, maton(ne)s et flics s'intègrent sans mal à l'aventure et viennent graviter avec panache autour de Marianne.

Meurtres pour Rédemption c'est 1000 pages qui tachent. 1000 pages qu'on ne voit pas passer et qui, pourtant, continuent de nous habiter bien après qu'on ait eu le fin mot de l'histoire. Une histoire que je n'ai volontairement pas développée dans cette bafouille car j'estime qu'il est important que vous en ayez la surprise de la découverte. Mais je vous l'assure, l'auteur sait ménager son suspens et, sadiquement, arrive toujours à appuyer là où ça fait mal, nous obligeant à lire encore un chapitre, et encore un, et encore un...

Pour résumer mon avis, c'est très simple : Coup de coeur !
Gros, gros, gros coup de coeur !

Meurtres pour rédemption a tout pour lui : Une histoire qui tient la route, un univers carcéral cohérent et effrayant, une écriture ciselée et diablement efficace, des émotions véhiculées directement par électrochoc et un personnage de Marianne inoubliable. C'est un thriller choc que je recommande chaudement à un public qui a le coeur bien accroché. Une petite perle !

Ils ne m’ont laissé aucune chance … Mais j’existe encore … Ça leur
ferait trop plaisir que je cesse le combat … Je ne leur ferai pas
cette joie … Alors, nourrir la haine, l’instinct de survie, même si
l’on ne désire qu’aimer et être aimée. Je ne suis pas là par hasard,
je ne suis pas innocente. J’ai tué … Tout ce que je sais, c’est que je
regrette … Dans le fond, je crois que j’ai seulement manqué d’amour …
Le genre de manque qui vous assèche de l’intérieur. Moi, Marianne,
désert d’amour, océan de colère …Je préfère la mort … D’ailleurs, je
la provoque, étant trop lâche pour me la donner … Mais elle ne veut
pas de moi … même la mort ne veut pas de moi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 834 fois
6 apprécient

MarlBourreau a ajouté ce livre à 1 liste Meurtres pour rédemption

Autres actions de MarlBourreau Meurtres pour rédemption