👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

L'amour ou la mort, un cauchemar ?

L'aventure nous plonge dans le monde quasi-irréel d'Elisabeth, orpheline de sa mère qui s'est donné la mort suite à une histoire d'amour insatisfaite. Dans ce monde nocturne, les adultes sont retords, plein de défauts, mesquins, idiots, égoïstes ou sans coeur. S'en est trop : elle abandonnera vite toit et chaumière pour trouver refuge dans la solitude d'une vie de fuite. Pourtant M. Lerat et sa bonne épouse gagneront sa confiance, seuls adultes bienveillants et sensés dans ce monde de fous. La mort de son protecteur la laissera aux mains de l'étrange et magnifique M. Edme dans la maison de Fontfroide, où les images du Christ et de Lucifer s'affronteront en Elisabeth, aux proies entre le bien et le mal.

Julien Green nous plonge dans l'innocence et la candeur de l'enfance, dans ses sentiments entiers et généreux, ses craintes infondées, ses actes de bravoures téméraires et ses pleurs réguliers. Elisabeth est forte, brave, généreuse, aimante, impolie, fière, sensible, farouche, courageuse. Elle observe ce monde en silence, dans une solitude éternelle. Confrontée à la mort, à la rue, elle le sera à l'amour, à deux formes d'amour : le charnel et le spirituel, dans une métaphore du bien et du mal qui évoque les tourments de l'auteur. Confrontée trop tôt à la mort de sa mère, elle suivra ce destin tragique, paralysée entre ces deux formes d'amour inconciliables.

Le remède semblait pourtant à portée de main. Y aura-t-elle cru ? Mais qui y croirait. Seuls les miracles le permettent : ils existent pourtant.

Roro-blochon
8
Écrit par

il y a 6 mois

1 j'aime

Aucun résultat

Nous, La Vague
Roro-blochon
1

L'allégorie du cliché

Je n'ai regardé que le premier épisode, et je m'arrêterai là. Celui-ci du moins est un ramassis idéologique qui illustre parfaitement le rôle politique assumé de Netflix, qui après s'être attribué le...

Lire la critique

il y a 2 ans

20 j'aime

10

La Baie des anges
Roro-blochon
5

Une cohabitation difficile

Ce film me laisse perplexe sur ses deux volets : tant celui du jeu que celui de la relation entre les protagonistes. Si ceux-ci ont des tempéraments bien écrits et joué parfaitement leur rôle, on...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

L'Étranger
Roro-blochon
7
L'Étranger

Meursault, l'homme brisé

Meursault est un homme insensible et honnête. Pas de pleurs superflus, pas de course folle amoureuse, pas de remords, ni de rancœurs, ni d'envie. Pas de joie explosive ni d'amour profond. Chez...

Lire la critique

il y a 6 mois

1 j'aime