Couverture Oblomov

Critiques de Oblomov

Livre de

  • 1
  • 2

Ôde à la paresse

Ah Oblomov, combien de fois n’ai-je pas eu l’impression de te sentir près de moi lors de mes élans de paresse et de procrastination. Laissez vous embarquer dans ce qu’on pourrait appeler une véritable ode à la paresse et attachez vous à ce personnage dont le seul et véritable amour de sa vie demeure son divan. Vous y rencontrerez son incroyable et bougonnant domestique Zakhar qui partage son... Lire la critique de Oblomov

2
Avatar La_morue
8
La_morue ·

La simplicité est complexe.

Je me suis lancé dedans sans rien connaître de l'auteur, de l'époque, du récit... J'ai naturellement mis un peu de temps à comprendre ce qu'on me racontait, dans quel ton je naviguais. C'est d'autant plus vrai qu'on est sur un tragi-comique, qui côtoie parfois le pathétique.Les dialogues sont toujours lancés sur un rythme très théâtral, avec emballement qui porte toujours vers une explosion... Lire la critique de Oblomov

Avatar Xianlo
7
Xianlo ·

Passionandormant

Étant moi même atteint d'une certaine forme d'Oblomovisme, je n'ai pu qu'apprécier cette lecture sur un sujet finalement peu traité. Néanmoins, malgré mon fort intérêt pour le thème, j'ai trouvé le livre souvent pénible et long malgré de nombreux passages passionnants. J'en ressors donc mitigé de par les longueurs de ce livre. Mais est-ce que les longueurs ne permettent elles pas d'apprécier... Lire l'avis à propos de Oblomov

Avatar Foolly
7
Foolly ·

Un roman qui aurait pu bien finir...

A la façon dont l'intrigue se noue, ou ne se noue pas en l'occurrence devrait-on dire plutôt, Oblomov n'ayant pas l'obligeance de quitter son lit pendant les cent premières pages du roman, on pense a une fiction satirique dans le goût de Swift ou de Gogol. La très improbable série de visites qui se suivent à tenter d'emmener Oblomov chez la Comtesse, en promenade en fiacre ou simplement hors... Lire l'avis à propos de Oblomov

Avatar sylvaindufeu
8
sylvaindufeu ·

Critique de Oblomov par retardeness

Est-ce que j'ai lutté à raison de vingt-cinq pages par jour pour voir le bout de ce roman (de très exactement 667 pages) ? Oui. Est-ce que je suis contente de le refermer ? Ohhh que oui ! Est-ce que je suis heureuse de l'avoir lu ? Plutôt. Car dans ces centaines de page, à l'écriture fine mais à l'histoire barbante, quelques pépites ont retenu mon attention. Oh c'était pas grand chose, ça... Lire la critique de Oblomov

Avatar retardeness
6
retardeness ·

Critique de Oblomov par rhumbs

Chef d'œuvre du roman russe, encensé par Tolstoi et Dostoievsky. Peut-être est-ce la traduction, mais je suis passé complètement à côté : je me suis arrêté à la page 138. Oblomov reçoit les uns à la suite des autres des voisins ou amis, chacun caricature de l'homme actif. Lui-même est une caricature du fainéant procrastinateur, et son valet caricature de... valet. Le roman se rapprocherait donc... Lire l'avis à propos de Oblomov

2 1
Avatar rhumbs
4
rhumbs ·

Comment vivre à l'horizontale

Dans un appartement de Saint-Pétersbourg, Ilia Ilitch Oblomov, propriétaire terrien, passe ses journées allongé sur un divan. Non qu’il soit malade - son visage replet respire au contraire la santé -, quant à son âge, c’est celui de la maturité florissante qui permet à la plupart des hommes de mener une vie active. Seulement voilà, Ilia Ilitch souffre d’oblomovisme, apathie chronique... Lire l'avis à propos de Oblomov

1
Avatar Bianca Flo
10
Bianca Flo ·
  • 1
  • 2