Baby gang story

Avis sur Piranhas

Avatar Lalitote
Critique publiée par le

Voilà un roman terrible, sans pitié et pour tout dire effroyable. Roberto Saviano nous conte l’histoire d’un baby-gang, ce ne sont encore que des enfants, ils ont entre 10 et 19 ans. Une fiction qui est basée sur des faits réels et une histoire à peine croyable, la prise de pouvoir dans un quartier de Naples par les plus jeunes alors que le terrain est livre et inexploité car les mafieux adultes sont en prison et pendant quelques années ils seront aux commandes. L’auteur a su parfaitement entrer dans la psychologie des ces jeunes et nous la faire partager. Ainsi lorsqu’ils passent à l’action, on sait quelles sont leurs pensées et leurs rêves. C’est très simple et c’est qui frise le monstrueux car la soif de pouvoir, la nécessité de tuer, la drogue, la violence ne sont généralement pas associé à des comportements d’enfants. Je n’arrive toujours pas à imaginer un enfant de 10 ans mettant en joue un adulte et se servir de son arme pour donner la mort. Les voir sniffer un rail de cocaïne était aussi surréaliste et pourtant au fil de ma lecture c’est un peu d’innocence que je perdais. Se servir de la fiction pour nous montrer en douceur une triste réalité est un très bon choix, plutôt que de retranscrire des faits réels sous la forme de témoignage, ici on rencontre des personnages attachants comme Nicolas le personnage principal mais aussi tous les autres membres de la bande, les parents à côté de la plaque, sont aussi touchants.
Etre élevés au petit lait de la Playstation et avaler la violence pédagogique de jeux comme Assassin's Creed ou Call of Duty est déjà chose commune aux adolescents d’ici et d’ailleurs et c’est ainsi que certains d’entre eux mettent un pied dans l’engrenage de la criminalité. Ne plus savoir faire la différence entre le jeu et la réalité est le grand risque. Dans l’imaginaire collectif, le crime organisé est celui que nous avons découvert avec des films comme Le Parrain ou Scarface, aujourd’hui la nouvelle génération prend des cours de tirs sur You tube.
J’ai trouvé cette fiction vraiment très proche de la réalité et je n’ai pas été très à l’aise en poursuivant ma lecture, j’ai ressenti une désillusion et une désespérance qui m’ont pas mal bouleversé même si ses descriptions sont encore bien éloignée de ma réalité, je sens que les ténèbres se rapprochent sous la forme de ce qu’une société a de plus précieux, ses enfants. Bonne lecture.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 714 fois
4 apprécient

Autres actions de Lalitote Piranhas