Enterrer les morts, réparer les vivants

Avis sur Réparer les vivants

Avatar holalix
Critique publiée par le

Enterrer les morts, réparer les vivants : Tchekhov ou Kerangal ?

Simon, la vingtaine, décède dans un accident de van au retour d’une session de surf. Le récit d’une transplantation cardiaque est amorcé dans la force et le déferlement d’une vague.

Véritable coup de cœur, Réparer les vivants brasse l’amour sous toutes ses formes : amour parental, premier amour, fraternité, amour entre amants,… L’auteure exploite l’écriture avec une folle précision technique rendant compte de ces vingt-quatre heures qui vacillent entre vie et mort. La description de ce souffle suspendu, accroché à des machines médicales, explore physiquement et métaphoriquement toutes les facettes du cœur.

Chaque vague s’enclenche, se déplie, disparaît, et resurgit. Dans un motif de mer agitée, la dimension du flux est analogique à la subtile plume de l’auteure. L’idée du cycle est présente, nous explorons une journée où les longues phrases nous rappellent la fugacité d'un simple dérapage. Un corps se morcelle et se disperse en sauvant des vies.

En fouillant les âmes et les corps de ses personnages, Maylis de Kerangal cristallise la vie en poésie : tout doit continuer. Il faut vivre avec ceux qui restent. Un cœur battra dans une nouvelle enveloppe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 185 fois
Aucun vote pour le moment

holalix a ajouté ce livre à 2 listes Réparer les vivants

  • Livres
    Couverture Une histoire sans mots

    2020

    Avec : Une histoire sans mots, L'Œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique, On n'y voit rien, La Société du Spectacle,

  • Livres
    Cover Objectif : littérature

    Objectif : littérature

    Avec : Les Démons, Voyage au bout de la nuit, Dune, Le Portrait de Dorian Gray,

Autres actions de holalix Réparer les vivants