👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Dans ses derniers livres le King ne cherchait plus vraiment à faire peur, ni à attaquer de manière frontale son lecteur. Il y'avait beaucoup plus de tendresse pour ses protagonistes, de nostalgie, d'envie de raconter une époque..

Le problème de Revival, c'est que la terreur n'est plus là donc (ouh la vilaine électricité...), mais la sympathie pour ses personnages non plus. Ca partait bien, toute la jeunesse du héros est agréable à suivre, ça a de la consistance. Mais apres ça part un peu dans tous les sens, on remplit toute une vie de pas grand chose, j'ai trouvé que ça se trainait inutilement dans l'attente de la levée du grand mystère. Mystère aussi mal raconté qu'il n'a d'intéret. Et surtout je n'ai pas retrouvé cette faculté habituelle de nous raconter l'histoire avec le "parler mental" du héros, à se plonger dans une autre vie, là on est très détaché (sans doute à cause de la grande passivité de Jamie).

Un King très mineur pour moi, plombé par une deuxième partie sans intérêt.

alb
4
Écrit par

il y a 6 ans

12 j'aime

7 commentaires

Revival
Bing
8
Revival

Something happened

Stephen King, dès les premières pages tournées, dédie son nouveau roman à une petite liste d'auteurs bien connus dont les trois premiers ne sont autres que Mary Shelley, Bram Stoker et H. P...

Lire la critique

il y a 7 ans

19 j'aime

1

Revival
SanFelice
9
Revival

Wake up !

Pendant longtemps, les lecteurs français de Stephen King ont bénéficié du travail d'un excellent traducteur. William Olivier Desmond était l'âme française du grand romancier, et on peut dire que ses...

Lire la critique

il y a 5 ans

19 j'aime

8

Revival
alb
4
Revival

Basse tension

Dans ses derniers livres le King ne cherchait plus vraiment à faire peur, ni à attaquer de manière frontale son lecteur. Il y'avait beaucoup plus de tendresse pour ses protagonistes, de nostalgie,...

Lire la critique

il y a 6 ans

12 j'aime

7

Master of None
alb
9

Clash of the cuteness ! (la deuxième saison est la bonne)

Master of None m'avait vraiment séduit durant sa première saison, mais je l'avais trouvé un peu timide parfois, et un peu trop cliché dans sa description du trentenaire un peu désabusé. Là je sors...

Lire la critique

il y a 5 ans

31 j'aime

6

Uncut Gems
alb
4
Uncut Gems

C'est pas un bijou.

Alors oui la réal est plutôt bonne, new york, la prestation d'Adam Sandler en bijoutier juif magouilleur, mais que son perso est détestable, et sa gouaille très vite fatiguante. C'est hystérique, et...

Lire la critique

il y a 2 ans

26 j'aime

8

Last Chance U
alb
9

Life ain't fair, football ain't fair : Just Focus !

Le sport universitaire, c’est presque une religion aux Etats-Unis, c'est au moins aussi populaire que la ligue pro. Pour beaucoup un moyen de payer ses études et pour les meilleurs l'antichambre...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

2