Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Couverture Voyage au bout de la nuit

Voyage au bout de la nuit

(1932)
12345678910
Quand ?
8.0
  1. 129
  2. 114
  3. 166
  4. 303
  5. 510
  6. 831
  7. 1604
  8. 2626
  9. 2792
  10. 2688
  • 12K
  • 1.1K
  • 8.1K
  • 431

Bardamu raconte son expérience de la Première Guerre mondiale, du colonialisme, de l'entre-deux guerres et de la condition sociale en général.

Match des critiques
les meilleurs avis
Voyage au bout de la nuit
VS
Le pessimisme sublimé

Voyage au bout de la nuit, le premier roman de Louis-Ferdinand Céline, n’est pas une œuvre ordinaire. D’une part pour la qualité du récit et d’écriture. D’autre part pour les convictions et l'idéologie de l’auteur. L’œuvre nous fait suivre les tribulations de Ferdinand Bardamu, un jeune parisien à l’âme troublée, animé par une volonté à se confronter à la condition humaine. Après s’être impulsivement enrôlé dans l’armée qui le conduira, tête la première,...

65 11
Mais vas-tu fermer ta grande gueule, Bardamu !?

L'écueil du classique c'est d'avoir été reconnu comme un étalon littéraire. Il marque une période historique, il s'appréhende en fonction de son contexte et il établit un style. Il en va de même avec Balzac, Flaubert, Stendhal... Zola... etc. On peut aimer ou non, la reconnaissance impose parfois un certain respect obligatoire. Si on ajoute à cela toute la polémique autour du "personnage" de Céline, il devient presque impossible de ne pas ouvrir le livre avec une attente folle, ou une... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

16 4

PostsVoyage au bout de la nuit

Critiques : avis d'internautes (156)

Voyage au bout de la nuit
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Autopsie syntaxique

Il m'a fatigué le Céline, et même vraiment mis le moral dans les chaussettes. J'avais toujours eu un peu de mal à entrer dedans, à m'y mettre : j'ai cette fois pris les choses en main et je me le suis fait sérieusement d'une traite, ce voyage... On targue souvent Zola d'être glauquissime, mais on oublie trop souvent Céline. C'est pathétiquement triste, sordide presque toujours. Si la folie et... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

86 12
Avatar Zaul
10
Zaul ·
Critique de Voyage au bout de la nuit par alXR1G

Une pure merveille, un style incomparable; celui d'un Celine degouté par la guerre, ecoeuré par les hommes, un vocabulaire majestueux et une description des lieux et des situations d'une rare justesse tant la crudité des mots révèle les choses telles qu'elles sont, et non pas telles qu'on croit qu'elles sont. Au début, on a l'impression d'avancer à tâtons dans un grand tunnel crasseux et obscur,... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

5
Avatar alXR1G
9
alXR1G ·
Découverte
Black Hole Sun

Je prend ma plume pour t'écrire à nouveau Ferdinand (http://www.senscritique.com/livre/Mort_a_credit/critique/11709471), entre nous, on peut pas laisser de non-dits. Tu m'as mis une belle claque au cœur avec celui là. Une qui laisse la marque de tes doigts trop crochus pour la tendresse.Je te comprends... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

72 25
Avatar Samu-L
10
Samu-L ·
Illustre inconnu

J’ai rencontré Céline par un hasard des plus fortuits. Comme ça. Un beau matin pas plus gris qu’un autre. Un jour comme y’en a pleins. Pourtant on se connaissait déjà tous deux, sans le savoir. Différemment. Par le biais d’autrui, par les murmures et les on-dit. Comme ce vieux bougre grisonnant que je croisais chaque matin, traînant discrètement la patte sur sa route sans fin, la tête baissée,... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

72 19
Avatar -IgoR-
10
-IgoR- ·
Critique de Voyage au bout de la nuit par jokerwoman

J'ai mis du temps à le lire, pas, comme certains l'ont écrit ici, parce qu'il est compliqué à lire, au contraire, il est aussi fluide qu'envoûtant, mais parce je me devais de relire sans cesse les pages que je venais de lire. Sa beauté me subjuguait, son récit, ses mots, tellement qu'il me fallait les reprendre, encore et encore, dans ma tête et à voix haute, comme on se pince pour être sûr... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

59 8
Avatar jokerwoman
10
jokerwoman ·
Toutes les critiques du livre Voyage au bout de la nuit (156)
Vous pourriez également aimer...