Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Anna Karénine
8.1
Anna Karénine

livre de Léon Tolstoï (1878)

Les histoires d'amour finissent mal... en général

Je dois d'abord m'excuser platement ici de me permettre de critiquer un géant de la littérature comme Tolstoi, je conçois que je dois manquer cruellement de sensibilité pour n'avoir su être conquis par ce livre, monument de la littérature, qu'il me tardait de découvrir.
Et bien non, vraiment, je n'ai pas été séduit. Et ceci n'a rien à voir avec l'aspect roman fleuve, puisque j'ai littéralement dévoré Les Bienveillantes ou encore les Rois Maudits. Mais là non, j'ai trouvé le temps affreusement long et des chapitres entiers parfaitement soporifiques. J'ai trouvé une quantité astronomique de digressions, toutes plus longues les unes que les autres et parfaitement inintéressantes. Il y a des scènes de chasse affreusement longues, des courses hippiques dans le menu, des considérations agricoles à n'en plus finir, des discussions philosophiques ou sociétales (type la russification de la Pologne, sujet dont il est particulièrement difficile de s'intéresser de nos jours), etc, etc. Au delà de ça, il y a quelques scènes vraiment intéressantes il faut dire, mais je n'ai pas été particulièrement attaché au personnage d'Anna Karénine, et je n'ai pas vibré à la lecture de son histoire d'amour. Tout le livre, j'ai attendu un rebondissement inattendu mais j'ai eu l'impression que Tolstoi voulait décrire sans prétention l'histoire d'une femme, avec ses malheurs, ses doutes, dans sa société de l'époque, avec ses personnages alentours, mais sans réellement créer un roman passionnant. Comme si c'était plus un pot pourri de réflexions et débats plus ou moins aboutis... et pertinents. Pour finir avec les personnages, j'avoue avoir été agacé par la trop longue liste de personnages secondaires, qui rendent un peu plus le livre difficile à s'approprier, sans compter leurs dénominations à rallonge et multiples (Lévine, dit Kostia, dit Constantin Dmitriévitch, et vous multipliez ça par la cinquantaine de personnages qui inondent le livre)
Je reste perplexe sur l'engouement collectif créé par ce livre....

Aptiguy
4
Écrit par

Créée

le 16 oct. 2014

Modifiée

le 16 oct. 2014

Critique lue 5.4K fois

22 j'aime

2 commentaires

Aptiguy

Écrit par

Critique lue 5.4K fois

22
2

D'autres avis sur Anna Karénine

Anna Karénine
Kavarma
10

Eloge de l'acte

Ce que l'on retient de cette grande fresque, c'est la destinée croisée des deux personnages principaux, tous deux en quête de quelque chose de grand, de quelque chose qui les dépasse, quoique ladite...

le 24 sept. 2019

27 j'aime

20

Anna Karénine
SanFelice
10

Tolstoï, c'est la vie

Le titre du roman Anna Karénine (deuxième des trois gros pavés littéraires de Tolstoï, quatre même si on compte son Journal, qui est sans doute son œuvre la plus importante) est trompeur. Il pourrait...

le 26 févr. 2021

23 j'aime

6

Anna Karénine
Aptiguy
4

Les histoires d'amour finissent mal... en général

Je dois d'abord m'excuser platement ici de me permettre de critiquer un géant de la littérature comme Tolstoi, je conçois que je dois manquer cruellement de sensibilité pour n'avoir su être conquis...

le 16 oct. 2014

22 j'aime

2

Du même critique

Anna Karénine
Aptiguy
4

Les histoires d'amour finissent mal... en général

Je dois d'abord m'excuser platement ici de me permettre de critiquer un géant de la littérature comme Tolstoi, je conçois que je dois manquer cruellement de sensibilité pour n'avoir su être conquis...

le 16 oct. 2014

22 j'aime

2

La Métamorphose
Aptiguy
3

Ni queue ni tête

Chouette, je vais enfin pouvoir lire un livre de la légende Kafka, que dis-je, du momunent international de la littérature ! Bon, j'ai pas été déçu du voyage. Bien sûr, je suis un gros lourdot qui...

le 25 avr. 2017

13 j'aime

Ásta
Aptiguy
9

Touchant chef d’œuvre

Sur la trentaine de livres que je lis chaque année, il y a péniblement deux ou trois excellents livres, rarement un chef d’œuvre. Mais voilà. Pour moi, Asta est mon chef-d’œuvre de l’année. Je l’ai...

le 21 nov. 2018

9 j'aime