Pas de méprise, ce roman ne traite pas des rapports tendres et sournois de personnages avec leur belle famille. Ici, il faut prendre le terme dans un sens plus propre. Cette "Belle famille" est tout ce qu'il y a de bien : un couple de cardiologues dans la petite quarantaine, trois enfants mâles, un 807, une belle maison à Granville, une éducation morale et religieuse parfaite, bref l'archétype de la famille bourgeoise sans histoire.
Mais, dès la troisième page, l'auteur commence à égratigner la belle façade, le couple ne va pas si bien. Laurence est un peu psycho-rigide, engoncée dans les bonnes manières de sa caste, délaissée par un mari qui a plus d'intérêt pour le cognac que pour la bagatelle et les pontages coronariens dont il tire ses revenus. Les enfants vivent leur vie d'enfant en knickers et Madec le deuxième, plus sensible, flirte avec la mort plus souvent qu'à son tour.
Rangeant serre-tête en velours et Paraboot, la famille part en vacances en Italie dans un complexe touristique au bord de la mer. Et là, c'est le drame.Un soir, seul dans le bungalow, Madec meurt accidentellement. Sa mère en découvrant son fils sans vie, dans un moment d'égarement, fait disparaître le corps du haut d'une falaise.
S'inscrivant dans la lignée d'un Balzac de la comédie humaine et d'un Emile Zola avec un naturalisme contemporain, Arthur Dreyfus nous livre ici un roman tout simplement jubilatoire.
Passée la première partie, un chef d'oeuvre de cynisme et d'humour noir, vrai dézingage de cette famille bien sous toutes les apparences, le roman prend une toute autre tonalité à la mort de l'enfant.
Inspiré de la célébre affaire de la petite Maddie disparue au Portugal il y a quelques étés, la deuxième partie se colore de sombre et du brillant des paillettes qui scintillent sous les projecteurs des médias qui ne tardent pas à s'intéresser à cette disparition.
La fin sur le blog
pilyen
9
Écrit par

Le 26 mars 2012

2 j'aime

Belle Famille
culturez-vous
8

Sacrée famille pour un sacré roman !

Vous souvenez-vous de l'affaire Maddie, cette petite anglaise de quatre ans dont la disparition a fait l'objet d'une médiatisation démesurée il y a cinq ans (Madonna, la Reine d'Angleterre et le Pape...

il y a 11 ans

1 j'aime

Habibi
pilyen
4
Habibi

Bibi n'a pas aimé

Il y a des jours où j'ai honte, honte d'être incapable d'apprécier ce qui est considéré comme un chef d'oeuvre par le commun des mortels. A commencer par mon libraire spécialisé BD qui m'a remis...

il y a 11 ans

34 j'aime

7

Grand Central
pilyen
3

Grand navet

J'ai vu le chef d'oeuvre de la semaine selon les critiques. Hé bien, ils se sont trompés, c'est un navet et un beau ! Cette fois-ci, ils ont poussé le bouchon tellement loin qu'ils risquent d'être...

il y a 9 ans

25 j'aime

18

Bohemian Rhapsody
pilyen
5

Heureusement qu'il y a une prothèse dentaire...

Pas de chance pour le cinéma, le biopic sur Freddy Mercury cumule beaucoup de défauts et offre au final un film banal et quasi hagiographique. Rassurons les futurs spectateurs, aucune idée...

il y a 4 ans

22 j'aime

1