C'est au travers de l'histoire de Lisbeï que l'on va découvrir celle du Pays de Mères. La vie de Lisbeï va nous permettre de comprendre le contexte actuel, passé et futur de ce Pays, peuplé principalement par des femmes puisque, on ne sait trop pour quelle raison*, le sexe ratio primaire s'est fortement déséquilibré il y a de ça plusieurs centaines d'années.


*Selon Wikipédia : [l'action des Chroniques du Pays des Mères se déroule plusieurs siècles après les événements décrits dans Le Silence de la cité].


Contrairement à ce qu'on peut lire ici ou là, cette histoire n'est pas une utopie. Selon moi, l'autrice a simplement décrit une société qui tente de s’adapter au "mieux" à une situation nouvelle : un effondrement des naissances d'enfants de sexe masculin, en plus d'un nombre de naissance d'enfants malformés assez important. Même si la société (matriarcale) qui est décrite parait plutôt bien fonctionner et être assez juste dans son ensemble, en fin de compte, elle cache de nombreuses dérives, qui sont surtout liées aux problèmes mentionnés plus haut.


Quand les femmes (ou les hommes) sont stérilisés de "force" parce qu'ils n'ont pas suivi les règles, qu'ils ne correspondent pas aux critères d'une bonne lignée, ou encore parce qu'il sont trop vieux, je n'appelle pas ça une société juste et équilibré ! Quand les renégates sont exilées dans les Mauterres qui sont des espaces tellement pollués qu'ils créent des mutations (mortelles ou créant des abominations) je n'appelle pas ça non une société juste et équilibré.


Dans cette société, il y a un "petit détail" qui m'a pas mal dérangé : la sexualité y est complètement détachée de la reproduction. On pourrait se dire " Bah c'est tant mieux ça ! ". Et bien en fait... pas tant que ça. En tout cas par rapport à ce que l'autrice en fait dans son roman.


Au pays de Mères, seule la Mère (sorte de personnification de la déesse de la religion monothéiste de la société) se reproduit avec des hommes. Les autres femmes sont inséminées artificiellement. Et comme il y a très peu d'hommes, les femmes n'ont des relations sexuelles qu'entre elles (bien évidement ça n'est pas ça qui me dérange). Les hommes sont relégués au rang de reproducteurs : soit avec la Mère quand ils sont issus de la bonne lignée pour se reproduire avec elle, soit avec leurs petites mains dans des petites fioles (ce n'est pas décrit cette partie là mais je vois ça comme ça) quand c'est pour les inséminations artificielles (mais ce n'est pas non plus ça qui me dérange même si en vrai c'est quand même pas très sympa pour les mecs). Ce qui me dérange le plus, c'est que dans cette histoire, les grands amours qui sont décrits sont des amours incestueux entre sœurs... Et bien sur, ça ne pose de problème à personne sauf à un moment donné quand il s'agit d'un rapport incestueux entre un frère et une sœur... Moi perso, ça ma dérangé dans les deux cas. Et puis ça ne s'arrange pas avec la conclusion du livre (mais je ne vais pas spoiler tous le livre non plus ^^).


Il y a aussi pas mal de bonnes intentions. Comme une réflexion sur la façon dont la société peut être plus équitable (car elle ne l'est pas du tout entre les hommes et les femmes), bien que j'ai trouvé que ça soit fait de façon un peu naïve. Et j'ai bien aimé aussi la réflexion sur l'évolution de la langue qui s'est adaptée à cette nouvelle société.


En fin de compte, la lecture de ce livre a été très agréable et assez intéressante. Il n'est cependant pas dénué de certains défauts. Mais c'est le cas de beaucoup d'autres œuvres et celle-ci m'a quand même bien transporté tout du long. Du coup je vous souhaite bonne lecture :) !

Moululi
7
Écrit par

Le 25 novembre 2021

1 j'aime

Chroniques du pays des mères
BlueX
8

Presqu'Utopie

Voici un livre bien difficile à classer ... SF, oui, ça se passe dans le futur, c'est de l'anticipation. Ce n'est pas vraiment une Utopie car ce n'est pas idyllique, ni une dystopie car ce n'est pas...

il y a plus d’un an

2 j'aime

Chroniques du pays des mères
Moululi
7

Critique de Chroniques du pays des mères par Moululi

C'est au travers de l'histoire de Lisbeï que l'on va découvrir celle du Pays de Mères. La vie de Lisbeï va nous permettre de comprendre le contexte actuel, passé et futur de ce Pays, peuplé...

il y a 10 mois

1 j'aime

Chroniques du pays des mères
Iaoranamoana
9

Critique de Chroniques du pays des mères par Iaoranamoana

"L'Histoire expliquait pourquoi maintenant existait, comment hier était devenu maintenant"Que dire du Pays des Mères ? Comment expliquer, raconter, cette brique de plus de 800 pages, dense,...

il y a 16 jours

Chroniques du pays des mères
Moululi
7

Critique de Chroniques du pays des mères par Moululi

C'est au travers de l'histoire de Lisbeï que l'on va découvrir celle du Pays de Mères. La vie de Lisbeï va nous permettre de comprendre le contexte actuel, passé et futur de ce Pays, peuplé...

il y a 10 mois

1 j'aime

Où le regard ne porte pas..., tome 2
Moululi
5

Critique de Où le regard ne porte pas..., tome 2 par Moululi

Après un premier tome très réussi, les personnages et l’histoire perdent en profondeur ce qui rend le tout très décevant. Après s’être perdu de vue pendant 20 ans, les 4 principaux protagonistes du...

il y a 2 ans

1 j'aime

Où le regard ne porte pas..., tome 1
Moululi
7

Critique de Où le regard ne porte pas..., tome 1 par Moululi

Le premier tome de ce diptyque nous emporte assez rapidement dans son univers. Les personnages sont attachants, les paysages lumineux. L’histoire est à la fois empreinte de joie et de légèreté mais...

il y a 2 ans

1 j'aime