👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

"Faire renaître les fragments de tendresse dans le chaos du passé"

Combats et métamorphoses d'une femme… Rien qu'au titre ça sonne bien ! Ce livre nous raconte l'histoire de la vie d'une femme, dont le destin a constamment été soumis par le désir des hommes qui l'ont approché, du point de vue de son fils.

Ce premier point est très intéressant, je trouve, car ce genre d'histoire nous est souvent raconté par des femmes, qui ressentent le besoin de s'exprimer. La part de subjectivité amené par son fils dans cette biographie nous permet de donner un autre sens au récit, laissant place à la Libération.

J'ai mis du temps à lire ce livre car je ne souhaitais pas "l'expédier" "m'en débarrasser". Il m'a vraiment touché personnellement, ce qui est souvent l'intérêt des romans autobiographiques. Au-delà d'êtres extrêmement bien écrit, ce livre m'a souvent fait penser à ma relation familiale et bien évidemment à ma mère, qui s'est dévoué corps et âmes pour pouvoir nous faire vivre moi et ma sœur. C'est à ce moment que j'ai réalisé à quel point je ne passe pas asse de temps avec ma mère, alors qu'elle a dépensée tous le sien pour ses enfants. C'est ce sacrifice (subit) que je retrouve dans le livre d'Edouard Louis et qui m'émeut autant.

Dans ce livre, on assiste malheureusement plus, à un modèle de soumission, plutôt qu'à un Combat. Combats et métamorphoses d'une femme, m'a fait me sentir triste au vu de comment la vie d'une femme qui avait toutes les chances pour réussir à été anéanti pendant 20 ans par des hommes malveillants, profondément mauvais.
La libération, la métamorphose a vraiment été un moment de soulagement pour moi et je n'ai pu m'empêcher de sourire au moment ou la mère de l'auteur "l'a fait", un si grand bouleversement écrit de manière aussi simple, comme si Monique n'était plus la même femme, ce qui est le cas. Dans cette formule, on peut voir la qualité de l'écriture de l'auteur ; On sent dans l'écriture d'Edouard Louis, tout le soulagement et le poids que sa mère laisse derrière elle, enfin !

J'ai évidemment adoré ce livre, cependant je lui reproche quelques choses qui n'effacent en rien toute l'émotion qu'il a suscité en moi. Deux choix de l'auteur me "dérange" : je suis (malheureusement pour moi) très attaché à la structure du texte et le fait que Mr. Louis décide de nous transmettre des souvenirs n'est pas une mauvaise idée en soit mais je trouve qu'il aurait du le faire de manière plus linéaire, afin qu'on puisse vraiment voir les combats puis les métamorphoses.
Je pense aussi que cette histoire aurait mérité d'être "plus développée", dans le sens où je trouve que c'est dommage de raconter une histoire si profonde aussi hâtivement (le livre fait seulement 117 pages…)

Hormis cela, je n'ai rien à dire. Une histoire à coupé le souffle, tellement belle que je pense que je l'offrirais à quelques membres de mon entourage. J'ai hésité à lui attribuer 8/10, mais je le note aussi sévèrement au vu du potentiel que j'ai perçu dans l'écriture de l'auteur.

Edouard Louis, Monique, merci et bravo !

Ekco78
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs livres de 2021

il y a 5 mois

Combats et métamorphoses d'une femme
JoëlBoyer
8

Les repentirs d'Edouard Louis ?

Combats et métamorphoses d'une femme, Edouard Louis, Le Seuil Edouard Louis construit une œuvre. A moins qu'il ne cesse de retoucher le premier livre qui l'avait fait connaître, lors de son entrée...

Lire la critique

il y a 1 an

4 j'aime

Combats et métamorphoses d'une femme
Eliza93
6

Fort mais trop bref

Certes le témoignage est fort, sincère et touchant. Mais le livre ne se résume qu'à une liste de souvenirs, juxtaposés les uns aux autres sans forme stylistique particulière. Je passe sur la mise en...

Lire la critique

il y a 1 an

2 j'aime

Combats et métamorphoses d'une femme
Foolly
7

Le roi du déterminisme social ?

Si seulement tous les artistes, quels qu'ils soient, pouvaient écrire avec autant d'intelligence qu’Édouard Louis. C'est vraiment anormal que ce soit une exception de produire une œuvre en comprenant...

Lire la critique

il y a 10 mois

Blanc autour
Ekco78
5
Blanc autour

"Eduquer quelques noirs, bon, à la limite..."

Mon avis sur la BD "Blanc Autour" est assez mitigé. J'ai trouvé qu'elle nous vendait une histoire passionnante : celle d'une enseignante qui décide d'instruire les jeunes filles "noires" dans son...

Lire la critique

il y a 5 mois

1 j'aime

New Super Mario Bros. U
Ekco78
6

Toujours un plaisir, mais rien de vraiment neuf

N'ayant pas joué à un jeu vidéo depuis longtemps, je souhaitais partir sur une valeur sure, me garantissant amusement et nostalgie. A vrai dire il y a très peu de choses à dire sur ce jeu : il est...

Lire la critique

il y a 8 jours

Les Démons
Ekco78
7
Les Démons

La soif de pouvoir délit les Démons cachés aux fond de notre cœur

Les Démons est le premier roman, appartenant à la littérature Russe, que j'ai décidé de lire. Il nous raconte l'histoire de différents personnages évoluant dans la campagne russe, faisant...

Lire la critique

il y a 2 mois