Dans sa vie d'avant, Julien Blanc-Gras emmenait promener son regard facétieux aux quatre coins cardinaux et ainsi assouvir par procuration notre insatiable curiosité de nomades contrariés.
On a beau avoir inventé l'eau chaude et les plaids en mohair, on n'en descend pas moins d'un groupe qui un jour aux pieds des Alpes, avec une vague peau de bête sur le dos s'est dit: "Tiens, allons donc voir ce qu'il y a de l'autre côté".
On achetait ses livres à peu près comme on achète un billet d'avion, c'est à dire avec cette trépidation joyeuse et un peu enfantine qui précède la perspective d'un voyage et la découverte d'un ailleurs.
Avec "In utero", changement de cap radical. Il nous invite cette fois à l'exploration statique et introspective d'une gestation, non pas celle de son enfant, mais la sienne, vers le nouvel état de père.
Et c'est précisément la masculinité de l'expérience, intrinsèquement étrange par le fait que le sujet ne la vit pas dans son propre corps qui donne sa valeur au récit. Blanc-Gras orchestre d'ailleurs habilement tout au long des pages un contraste entre ses propres tergiversations, soliloques et autres interrogations existentielles et la trajectoire de la mère qui semble fendre les flots et remous de l'aventure avec une sorte d'évidence et de force tranquille.
In Utero est donc l'histoire la plus singulière mais aussi la plus banale du monde, un beau cadeau de bienvenue que l'auteur fait à son enfant mais aussi une heureuse alternative à l'éternelle Sophie la Girafe pour tous les autres.
Bonne lecture,
Dustinette

Dustinette
6
Écrit par

Créée

le 13 janv. 2021

Critique lue 41 fois

Dustinette

Écrit par

Critique lue 41 fois

D'autres avis sur In utero

In utero
Dustinette
6

La Fabrique d'un Papa

Dans sa vie d'avant, Julien Blanc-Gras emmenait promener son regard facétieux aux quatre coins cardinaux et ainsi assouvir par procuration notre insatiable curiosité de nomades contrariés. On a beau...

le 13 janv. 2021

In utero
zemoko
8

"Tu arrêtes de frapper ta mère, ou on t'appelle Jean-Patrick"

D'habitude ("Touriste", "Gringoland"...), Julien Blanc-Gras nous fait voyager au quatre coins du monde. Dans "In utero", c'est un voyage plus personnel qu'il nous raconte : celui qui, au long des 9...

le 13 nov. 2015

Du même critique

Un divan à Tunis
Dustinette
2

Surtout...NE PAS S'ASSEOIR!

C'est Golshifteh Farahni qui dans "Quotidien" avait titillé mon intérêt pour ce film, dont le sujet me paraissait charmant et prometteur. Vibrante, solaire et volubile dans son habit promotionnel...

le 22 févr. 2020

7 j'aime

7

À couteaux tirés
Dustinette
3

En Epingles Monté

Je suis tombée dans le panneau de l'affiche Cluedo et du casting vintage chic. Pourquoi? Parce que je suis une femme stupide. C'est quand la dernière fois que je suis sortie d'une salle obscure sans...

le 3 déc. 2019

6 j'aime

5

Hierro
Dustinette
8

Intrigues & Sable Noir

Hierro prodigue les mêmes effets réjouissants que les séries scandinaves et étrangères à l'époque de leur émergence, après des années et des années de quasi-hégémonie anglo-saxonne. J'ai ressenti le...

le 2 déc. 2019

5 j'aime