Paru en 1922 dans une revue, ce texte passe inaperçu. Un banquier veut convaincre ses voisins de table qu'il est pleinement banquier et anarchiste.

Il prône la révolution contre la société bourgeoise avec une mauvaise foi cynique et de nombreux paradoxes. Un anarchiste doit combattre les fictions sociales : l'argent, la famille, le mariage, l'État, la patrie, la religion, le système bourgeois...
Dans l'espoir d'une révolution future, travaiIlons à nous rendre libres ! Devenir un riche banquier lui a permis de s'affranchir de toute aliénation sociale. "J'ai travaillé dur, j'ai lutté, j'ai gagné de l'argent : j'ai travaillé davantage, lutté davantage, gagné davantage d'argent - beaucoup d'argent même, en définitive... Je n'ai pas été regardant sur les moyens - je vous l'avoue, mon vieux, j'ai fait feu de tout bois - l'accaparement de biens, le sophisme financier, et jusqu'à la concurrence déloyale. Mais quoi ! Je combattais les fictions sociales, immorales et antinaturelles par excellence, et j'allais chipoter sur les moyens ? Je travaillais pour la liberté..."

Mais aider les autres à se libérer ? Ce serait exercer sur eux une contrainte liberticide ! L'égoïsme lui semble le moins mauvais des choix possibles... Dans le passé, les actions collectives d'affranchissement comme les révolutions ont viré à la tyrannie. Comparé aux régimes de despotisme militaire, socialiste ou communiste, le système bourgeois lui paraît moins pénible.

Ce pamphlet provocateur vise les profiteurs du système qui jouent aux révolutionnaires, en comédiens ivres de rhétorique. Il s'attaque aussi aux tares de la bourgeoisie.
Chef d'œuvre de sophistique, il rend "logiques" des éléments de discours qui ne le sont pas toujours. Mais certains défauts affleurent : répétition d'arguments, lourdeur rhétorique, dénonciation ambiguë du marionnettiste Pessoa (sa poupée lui échappe parfois).

Pour élargir l'analyse, le système capitaliste parvient souvent à convertir des ennemis en partisans : d'un anarchiste, faisons un banquier ! Il utilise leurs idées subversives pour se renouveler sans cesse, jusqu'à aujourd'hui (revendications libertaires, soixante-huitardes, individualistes et narcissiques, écologistes...).

lionelbonhouvrier
8

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes RéCitS & NoUvElles et FeRnAnDo PeSSoA en PeRsOnnE

Le 25 juillet 2022

12 j'aime

14 commentaires

Le Banquier anarchiste
lionelbonhouvrier
8

Un noeud anarchiste du capitalisme égoïste

Paru en 1922 dans une revue, ce texte passe inaperçu. Un banquier veut convaincre ses voisins de table qu'il est pleinement banquier et anarchiste. Il prône la révolution contre la société bourgeoise...

il y a 2 mois

12 j'aime

14

Le Banquier anarchiste
CorwinD
7

Critique de Le Banquier anarchiste par CorwinD

"Qu'est-ce qui est sorti des troubles politiques à Rome ? L'Empire romain et son despotisme militaire. Qu'est-ce qui est sorti de la Révolution française ? Napoléon et son despotisme militaire. Et...

il y a 10 ans

4 j'aime

Le Banquier anarchiste
Maxime_Sacramento
10

Le banquier anarchiste, du paradoxe au pléonasme

On a pris pour habitude de considérer Fernando Pessoa comme un écrivain génial, doué, mais nous ne le considérons malheureusement pas encore, comme un philosophe. Le but de ce court essai est de...

il y a 8 ans

3 j'aime

Pensées
lionelbonhouvrier
10
Pensées

En une langue limpide, un esprit tourmenté pousse Dieu et l'homme dans leurs retranchements

Lire BLAISE PASCAL, c'est goûter une pensée fulgurante, une pureté de langue, l'incandescence d'un style. La langue française, menée à des hauteurs incomparables, devient jouissive. "Quand on voit le...

il y a 8 ans

27 j'aime

Le Cantique des Cantiques
lionelbonhouvrier
9

Quand l'amour enchante le monde (IVe siècle av. J.-C. ?)

Sur ma couche, pendant la nuit, j’ai cherché celui que mon cœur aime ; je l’ai cherché et je ne l’ai point trouvé. Levons-nous, me suis-je dit, parcourons la ville ; les rues et les places, cherchons...

il y a 8 ans

21 j'aime

7

Shéhérazade
lionelbonhouvrier
8

Une pute est-elle une femme ?

Gueule d'Amour sort d'une taule pour minots de Marseille. Pas de daronne - quelle misère ! L'éducatrice le cornaque au foyer. Zachary fugue aussitôt, rallie ses potes d'un quartier nord. Hélas pas de...

il y a 4 ans

18 j'aime

8