Evidemment, c’est un chef d’œuvre. Mais ce qui fait que Flaubert surpasse tous les autres, c’est l’intelligence et la finesse avec lesquelles il pourfend la bêtise. C’est d’une ironie cruelle et délicate, toujours sur le fil, c’est écrit avec une finesse incomparable. Le réalisme de Flaubert, loin d’une idée assez réductrice qui voudrait nous donner à voir le réel tel qu’il est, l’exploite pour l’opposer à nos misérables conditions en mal d’idéalisation. L’héroïne romantique chez les bouseux, c’est l’idée de génie de ce livre dont chaque personnage est un archétype, toujours faible, toujours pathétique, toujours cruellement pathétique et drôle.
Sergent_Pepper
10
Écrit par

Le 2 septembre 2013

45 j'aime

1 commentaire

Madame Bovary
Ze_Big_Nowhere
9

"Madame Bovary" pour les nuls

L'histoire débute avec Charlot : Charles Bovary. Adolescent tête à beignes, petit bourgeois terne et sans relief comme la poitrine de Jane Birkin. Souffre-douleur dans son collège servant de...

Lire la critique

il y a 8 ans

94 j'aime

24

Madame Bovary
ravenclaw
8

"Il avait la conversation plate comme un trottoir de rue"

"Ce qui me semble le plus beau, ce que je voudrais faire, c'est un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la force interne de son style [...], un livre qui...

Lire la critique

il y a 7 ans

59 j'aime

22

Madame Bovary
Sergent_Pepper
10

Critique de Madame Bovary par Sergent_Pepper

Evidemment, c’est un chef d’œuvre. Mais ce qui fait que Flaubert surpasse tous les autres, c’est l’intelligence et la finesse avec lesquelles il pourfend la bêtise. C’est d’une ironie cruelle et...

Lire la critique

il y a 9 ans

45 j'aime

1

Lucy
Sergent_Pepper
1
Lucy

Les arcanes du blockbuster, chapitre 12.

Cantine d’EuropaCorp, dans la file le long du buffet à volonté. Et donc, il prend sa bagnole, se venge et les descend tous. - D’accord, Luc. Je lance la production. On a de toute façon l’accord...

Lire la critique

il y a 7 ans

713 j'aime

104

Once Upon a Time... in Hollywood
Sergent_Pepper
9

To leave and try in L.A.

Il y a là un savoureux paradoxe : le film le plus attendu de l’année, pierre angulaire de la production 2019 et climax du dernier Festival de Cannes, est un chant nostalgique d’une singulière...

Lire la critique

il y a 3 ans

649 j'aime

46

Her
Sergent_Pepper
8
Her

Vestiges de l’amour

La lumière qui baigne la majorité des plans de Her est rassurante. Les intérieurs sont clairs, les dégagements spacieux. Les écrans vastes et discrets, intégrés dans un mobilier pastel. Plus de...

Lire la critique

il y a 8 ans

580 j'aime

53