Livre de Edgar Allan Poe · 1857 (France)

Genre : Recueil de nouvelles

Traducteur :

Charles Baudelaire

Groupe :

Histoires extraordinaires
Toutes les informations

Recueil de vingt-trois nouvelles écrites par Edgar Allan Poe entre 1835 et 1849 puis traduites et réunies par Charles Baudelaire en 1857.

Oazar-Baltazar

Glaçant et génial, et ce en seulement deux pages.

il y a 7 ans

1 j'aime

Willmore

Willmore

Nouvelles inégales, comme souvent, mais en général de très bonne facture. Quelques pépites. A lire précédé des "Histoires extraordinaires".

il y a 7 ans

EugénieF

EugénieF

C'est un recueil dont les nouvelles sont très inégales. Il n'y a que deux ou trois nouvelles qui sont vraiment passionantes comme Poe savait si bien...

il y a 10 ans

rnstjmbl
8
rnstjmbl

Critique positive la plus appréciée

On n'est pas supposé le faire, mais on le fait quand même

Edgar Allan Poe, représentant parfait du sentiment "d'inquiétante étrangeté" freudien ("uncanniness", résultat du savant mélange entre l'horreur, la merveille, le surnaturel, et l'atmosphère...

Lire la critique

il y a 8 ans

Anabis
9
Anabis

Critique de par Anabis

Des nouvelles très inégales mais mêmes les moins bonnes valent leur pesant de cacahuètes. Si ça ne fait pas littéralement peur, les personnages décrit sont tous plus fous (voire psychopathes) les uns...

Lire la critique

il y a 10 ans

_Loïs_
7
_Loïs_

Critique de par _Loïs_

Pour ceux qui ont lu le premier volume (les Histoires extraordinaires) c'est très très différent. La c'est beaucoup plus sombre (et c'est ce volume qui incarne vraiment l'univers célèbre de Poe) ,...

Lire la critique

il y a 4 ans

ngc111
9
ngc111

Critique de par ngc111

On ne se lasse pas du talent d'Edgar Allan Poe à explorer les tréfonds de l'âme humaine, à mettre sous forme de brèves histoires voir de petits contes les tortures que peut subir l'esprit humain...

Lire la critique

il y a 7 ans

VAIN
10
VAIN

Notre chère noirceur

Torturé, sombre, fou, authentique, piteusement beau. Ce sont ces adjectifs qui me viennent pour caractériser ce classique du vieux Edgar. Pour une ado mal dans sa peau aux idées noires comme je...

Lire la critique

il y a 7 ans