Avatar marius_brachanet

Critiques de marius brachanet

@marius_brachanet
Versus
  Suivre
  • 1
  • 2
7.0

Whale done !!

James Whale, réalisateur de Frankenstein (1931) ou encore la fiancée de Frankenstein (1935) m’a convaincu et charmé avec l’adaptation très libre du roman éponyme d’Alexandre Dumas.Un casting haut en couleur pour le noir et blanc de l’époque, une ambiance sonore maîtrisée et pour couronner le tout un Louis XIV en double brillamment orchestré.... Lire l'avis à propos de L'Homme au masque de fer

1
Avatar marius_brachanet
8
marius_brachanet ·
Bande-annonce
7.4

La force du geste

Il y a quelques années, Michael Haneke, réalisateur et scénariste autrichien lisait dans un journal l’histoire d’un fait divers marquant.Plus tard, sur une île grecque où il a l’habitude d’écrire il se mettra à cogiter à un scénario. Puis, il en fera un script sous forme de protocole divisé en 3 parties sur 3 années successives : 1987 à janvier 1989. A travers cette décomposition... Lire l'avis à propos de Le Septième Continent

1 2
Avatar marius_brachanet
8
marius_brachanet ·
6.1

Machiavélique

Netflix ? Film espagnol ? Confinement ? Bon ok je me laisse tenter.. Vais-je encore avoir droit à une critique acerbe de notre société consumériste ? Et bien oui. Mais magistralement orchestré et assez bien réalisé. Glaçant, parfois drôle et surtout progressif. Un étonnant « huis-clos » mené par Un Javier Gutiérrez au mieux de sa forme. Cet acteur est formidable.... Lire la critique de Chez moi

5
Avatar marius_brachanet
7
marius_brachanet ·
Bande-annonce
7.9

Balance ton porc

En catégorisant à tort et à travers les hommes de « porcs », on y insère également une palette de gens bons.Le réalisateur s’échine à nous dépeindre cette société qui lâche son filet au hasard. Lire la critique de La Chasse

2
Avatar marius_brachanet
9
marius_brachanet ·
Bande-annonce
7.6

La pastèque

-Un synopsis « à la madeleine de Proust » : Colonies, camps scouts, premiers amours, questions spleenétiques... -Une affiche réussie : bonne lisibilité, de l'impact, des couleurs vives, de l'humour... -Un réalisateur, Wes Anderson : L'Ile Aux Chiens, The Grand Budapest Hotel, A Bord Du Darjeeling Limited... -... Lire la critique de Moonrise Kingdom

4 4
Avatar marius_brachanet
5
marius_brachanet ·
Bande-annonce
4.6

Une licorne mécontente

Que le mensonge soit parfois utile, peu le contesteront. Est-il pour autant moralement justifiable ? Peut-on invoquer, dans certaines conditions, un droit moral de mentir ? Les Juifs devaient-ils moralement se faire recenser comme tels sous le régime de Vichy ? Le résistant, interrogé par la Gestapo, devait-il moralement révéler qui et où étaient ses camarades ?... Lire l'avis à propos de The Lodgers

2
Avatar marius_brachanet
1
marius_brachanet ·
Bande-annonce
7.3

Rions noir

Tant de critiques, pas une emblématique. Foutaises, me dis-tu, si si, déclamai-je abattu.Mais, ce film si adulé, je me devais de remblaver. Tu es notre Yahvé, non non, dis-je affolé.Engage le jeu, que je le gagne. Ô que c'est fangeux, outrageux, de l'avoir transformé en cocagne.Mais de tout ce raffut, sans jouer mon va-tout. Je resterai... Lire la critique de Into the Wild

3
Avatar marius_brachanet
7
marius_brachanet ·
Bande-annonce
6.7

Ils sont carré'ment bons les Suédois

Le 28 mai 2017, The Square de Ruben Ostlünd reçoit des mains de Pedro Almodovar la Palme d'Or, au nez et à la barbe de Michael Haneke (Happy End), Yorgos Lanthimos (La mise à mort du cerf sacré) et j'en passe. La... Lire l'avis à propos de The Square

4 1
Avatar marius_brachanet
9
marius_brachanet ·
Bande-annonce
6.8

Ectoplasme à goulette

Avant tout, ce film, sorti en 2012 est dédié à sa femme (actrice), qui a mis fin à ses jours quelques mois plus tôt. Monsieur Dupont alias Leos Carax (Anagramme de Alex et Oscar) s'est encore une fois démarqué en créant une œuvre originale et dystopique. Un poil prétentieux, il est vrai. Donc après avoir parcouru en vain... Lire la critique de Holy Motors

4 1
Avatar marius_brachanet
8
marius_brachanet ·
Bande-annonce
6.8

Garder l'oeil ouvert

Mises en abyme, atomisation des conventions narratives voilà ce que nous offre encore et toujours Quentin Dupieux avec ce sixième long métrage. Moins barré que Steak et dans la lignée du vertigineux Réalité. Le cinéaste nous fait l'exposition d'un interminable et désopilant interrogatoire policier, avec toujours... Lire l'avis à propos de Au poste !

8 1
Avatar marius_brachanet
8
marius_brachanet ·
  • 1
  • 2