Avatar narbe

Critiques de narbe

Versus
  Suivre
6.7

Blier à Pigalle

Tout est assez (bien) balisé et sans surprise dans ce polar de série des années 50. Le touche-à-tout Berthomieu (dont le générique squize le prénom, à l'ancienne) réussit plutôt bien la première partie de son film: la présentation des personnages, peu caractérisés quand même (Blier le flic, Nicaud, le tenancier de bar et Mondy en truand) et le climat (Pigalle de nuit, ses bars, ses cabarets... Lire l'avis à propos de En légitime défense

Avatar narbe
2
narbe ·
6.2

coup de vieux

J'en étais resté avec le souvenir d'un bon vieux film du dimanche soir: tandem de vedettes populaires, scènes rigolotes, ton gentiment amoral. Or, si on peut revoir avec plaisir Philippe Noiret (plus gros succès en salles de sa carrière !) dans son rôle de flic corrompu, cynique mais toutefois lucide sur la société qui l'entoure), que dire de la composition de Thierry L'Hermitte, rarement à... Lire la critique de Les Ripoux

Avatar narbe
2
narbe ·
5.7

Solitude, solitude

Michel Vianey débutera au cinéma par deux comédies avant de bifurquer vers le polar, dont cet "Assassin qui passe", sans doute son meilleur film. Outre une distribution tip top, des premiers aux seconds rôles (Sentier, Atkine, Bertin s'il vous plaît !!), Vianey réussit particulièrement bien à traduire un climat particulièrement flippant: on est en hiver, les personnages crèvent de solitude... Lire l'avis à propos de Un assassin qui passe

1
Avatar narbe
6
narbe ·
6.6

les "experts" des années 50

Bien avant la série des "Experts", John Sturges, dans "Le mystère de la plage perdue" (excellent titre de série B), donne à voir un polar de bonne facture où la médecine légale, Harvard en l'occurrence, sert d'allié précieux au flic, bien interprété de surcroît, par Ricardo Montalban. L'intrigue avance ainsi grâce aux découvertes médicales scientifiques, parallèlement aux péripéties de... Lire l'avis à propos de Le mystère de la plage perdue

1
Avatar narbe
6
narbe ·
Bande-annonce
7.4

Critique de Coup de tête par narbe

Le film porte on ne peut mieux son titre: quel choc de revoir ce "magnifique" tableau de la France provinciale de la fin des années 70; tout y est méticuleusement décrit, sociologiquement parlant: les lieux (les cafés, le milieu du foot bien sûr avec ses stades, les petites villes où tout le monde se connaît), les rapports sociaux et son patronage pervers (en se faisant renvoyer de l'équipe... Lire l'avis à propos de Coup de tête

1
Avatar narbe
9
narbe ·
Bande-annonce
5.7

Critique de Maryland par narbe

Les premières séquences sont déterminantes: elles nous montrent Vincent (interprété, massivement, par Mathias Schoenaerts), militaire revenant de mission, borderline car psychiquement et physiquement atteints (tremblements, hallucinations, bourdonnements auditifs) et donc susceptible d'être mis au rebut. En attendant, il trouve un job: agent de sécurité, le temps d'une soirée, d'un homme... Lire l'avis à propos de Maryland

Avatar narbe
6
narbe ·
Bande-annonce
5.9

euh...gloups !

"Vincent n'a pas d'écailles" fait partie de ces films dont on ne sait trop quoi penser. A l'époque de sa sortie, la bande-annonce m'avait intrigué: ce monsieur qui sort de l'eau pas comme tout le monde avait quelque chose de comique et, forcément, de surnaturel. Or l'un des problèmes de ce film c'est que justement il ne fait qu'effleurer ces ressorts là: le film n'est en rien une comédie, le... Lire l'avis à propos de Vincent n'a pas d'écailles

Avatar narbe
2
narbe ·
Bande-annonce
7.1

déjantement vôtre

Bientôt trente ans que ce films est sorti (mince; déjà !!) et plusieurs rediffusions plus tard, et je me surprends à rire aux mêmes gags, aux mêmes répliques; je découvre pourtant encore quelques détails qui m'avaient échappé: décidément, John Cleese et les siens me musclent définitivement les zygomatiques. Force est de constater que le scénario, malgré sa simplicité (en gros, une équipe de... Lire l'avis à propos de Un poisson nommé Wanda

Avatar narbe
8
narbe ·
Bande-annonce
7.2

sacrée expérience cinématographique !!!

Je ne connaissais l'oeuvre de Quentin Dupieux que de réputation et j'avoue que j'ai bien failli écourter la vision de cette "Réalité" au bout de trente minutes. Or, il faut absolument aller jusqu'au bout car si le début du film est assez lent, c'est aussi parce qu'il met en place 4 trajectoires, lesquelles vont ensuite s'entrecroiser: bienvenue au royaume des films gigognes doublé d'un... Lire l'avis à propos de Réalité

Avatar narbe
8
narbe ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Les Distractions par narbe

"Les distractions" date du début des années soixante; à ce titre, ce film nous permet de revoir, à l'instar des films de la Nouvelle Vague qui commençait à déferler à la même époque ("A bout de souffle" venait de sortir, on aperçoit Chabrol tout jeunot), à quoi pouvait ressembler le Paris et sa banlieue (Orly notamment), la mode vestimentaire et quelques acteurs qui allaient devenir... Lire l'avis à propos de Les Distractions

2
Avatar narbe
4
narbe ·