Joey reste Joey

Avis sur Episodes

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

La nouvelle série avec Matt Leblanc n'est pas la mine d'or qu'il aurait espéré. C'est vrai que c'est toujours chouette de voir un acteur prêt à s'en prendre plein la figure... On a donc droit à plein de gags sur le fait qu'il sait pas jouer, qu'il a joué dans 'ED'(avec un singe) , qu'il ne sait pas jouer autre chose que Joey, qu'il aun gros zizi, qu'il est un acteur heu pas.. doué. En fait y a rien d'autre à dire sur lui... Donc on tombe vite à cours de sujet et ça tourne en rond.

L'idée de faire une série sur l'envers du décor de la sitcom c'est bien. Surtout quand il s'agit de montrer comment les américains détruisent toujours les séries anglaises dont ils font les remakes. Mais hélas, autant j'aimais friends et dream on, autant ici l'exploitation de l'idée est faible! On ne va jamais à fond dans la satire, finalement certains personnages montrés stupides pendant deux épisodes montrent qu'ils sont finalement normaux (enfin pas comme les américains à priori). En fait les créateuers semblent trouver l'amérique stupide mais ils ne savent pas trop pourquoi. un oeil extérieur aurait certainement pu aller plus loin. Bref à propos de mise en abime sur le monde de la télé ou du cinéma, Curb your enthusiasm a fait mieux, ainsi 'Entourage'(du moins les premières saison'

Quant à l'humour ça capote vraiment. Certains gags sont très drôles... mais un américain ne sait pas écrire comme un anglais... puisqu'il est américain. David Crane essaie de faire ce qu'il n'est pas. Puis il décide de conserver l'humour de Joey... et ça, ça peut tout tuer. Il y a également un gros problème de ton: parfois pendant bien 10 minutes, nous ne sommes plus dans la comédie soit parcequ'il n'y a pas de gags (longues conversations sérieuses) , soit parceque la mise en scène est moche (le gars qui se fait virer dans le dernier épisode). De là découle un problème de rythme: comment partager une série entre 1)de l'humour anglais 2) Joey et 3) du drame . le meilleur exemple reste la scène finale de l'épisode final. Humour anglais un peu maladroit, suivi de larmes(rupture) entrecoupées de notes d'humour à la Joey... en tant que spectateur on ne sait pas quoi faire. Ce problème de rythme nuit à l'empathie envers les personnages : comment rire de joey s'il interromp une scène de ménage sérieuse et larmoyante? et comment s'intéresser réellement à ce couple s'il est interrompu par l'impertinence de Joey..

Les créateurs ont encore beaucoup de boulot à faire pour améliorer la série. Peut être pourraient ils déjà apporter un peu plus de personnages, et les mettre en scène un peu mieux qu'anecdotiquement...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 574 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper Episodes