Le truc qui pue, ca vient pas des zombies.

Avis sur Fear the Walking Dead

Avatar Psykokilla_V3
Critique publiée par le

"C'est tellement mauvais que t'en chiale".

Je pourrais arrêter ma critique ici tellement tout est dit. Attention gros SPOIL à venir, vous voila prévenu.

Par où commencer? Après tout, The walking dead est une série que j'affectionne (Le comics est excellent, la série est bonne, et le jeu de telltales est une véritable réussite.) mais un faux-pas avait déjà eut lieu avec le fameux " The walking dead, survival instinct", le jeu vidéo signé Activision qui n'était rien d'autre qu'un étron, prêt à attraper le fan en se servant d'une licence à succès.
En somme, de la merde même dans un joli paquet, restera toujours de la merde.

Pourquoi je faits le lien avec ce jeu? Car Fear the Walking dead a été pensé de la même manière, un véritable attrape pigeon sans âme, un nanard prêt à attraper le moindre centime du gogo du coin. Bref, Argent = pognon. En ce sens, la série porte bien son nom.

L'épisode 1 est un véritable échec sur tous les points, les personnages tout d'abord. Ce jeune drogué (que j'appellerai Jean-Romeo, parce que j'en ai envie.) adepte des expressions faciales surjouées (39 expressions en 20 secondes, capable de rire, pleurer, être stoïque et hysterique en même temps, apeuré telle une moule prise dans un filet, avant de redevenir tranquille à la seconde suivante...) est tout simplement insupportable. Toutes (et je dis bien TOUTES) les choses qu'il pourra dire ou faire pendant cet épisode mériterait une baffe. C'est bien simple, ce jeune éphèbe a tous les symptômes de la maladie de la connerie. Un virus qui se propage extrêmement vite, car sa mère est une imbécile de première aussi.

Il n'y a qu'à voir sa réaction face aux fameuses viscères dans l'église pour comprendre. Après tout, dans les églises ou traînent les Junkies, il n'est pas rare de voir des viscères, des hectolitres de sang et compagnie, les addictions amenant souvent à des combats à mort à la machette dans des lieux de culte, c'est bien connu, saletés de drogués avec leurs fight club.

On retrouve évidemment le fameux beau-père, mal accepté par les enfants, alors il est tout triste dedans son lui. Pourtant il fait des efforts, il va même vérifier LA NUIT, dans une église abandonnée si il y a vraiment des fripouilles qui se dévorent la gueules. Histoire de vérifier si il va se faire simplement violer et tuer par des drogués, où si il y a vraiment une menace dangereuse qui fait PEUR.

Quitte à piocher dans les personnages clichés, vous aurez même le droit à la sœur qui a perdu espoir, le "petit gros et moche" que personne ne prend au sérieux car il est...gros et moche (accompagné de la scène du regard dans le bus, déjà-vu au possible, où la mère de Jean-Romeo réalise qu'elle aurait mieux fait d'écouter le gros sac. C'est balau.)

J'en reste ici pour les protagonistes, vu qu'ils sont tous du même niveau, c'est simple, on les a déjà tous croisé dans des mauvais films.

La réalisation est mauvaise comme jamais, le montage épileptique n'arrange rien à l'ensemble, c'est simple, les scènes semblent coupées 20 fois à chaque action, rendant le tout, au mieux confus, au pire ridicule.
En parlant de scène, aucune de retiendra vôtre attention (sauf pour se marrer.) et pourtant la scène de l'autoroute aurait pu être bonne, si il n'avait pas réalisé que repomper le début de "The last of us" était trop visible. Dommage.

Je pourrais écrire des heures sur pourquoi cet épisode est mauvais (la scène filmée avec la police sur l'autoroute qui "fuite" en HD sur internet day one tranquille, Jean-Romeo qui manque de se faire tuer par son dealer pour des raisons ridicules mais heureusement pour lui à Hollywood les noirs meurent en premier, les cours de CE1 que semblent suivre les élèves, la scène qu'on voit à 100km où Jean-Romeo est détaché avant de s’échapper avec la discrétion d'un éléphant fluorescent en pleine nuit etc...)

Point positif tout de même, le Twist de fin (enfin...twist..) est tout aussi inutile que l'épisode, vous ne serez pas bouleversés, si ce n'est par les effets spéciaux "la foire fouille" qui ne manqueront pas de faire sourire. (Mention spécial à Jean-Romeo qui hésite à tuer pour la dixième fois son dealer..les neufs premières fois ça passe, mais après c'est fatiguant mentalement visiblement. )

En bref, Fear the walking dead est à réservé aux aveugles, qui passeront peut-être un bon moment a ne rien voir.
A fuir comme un virus..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2918 fois
59 apprécient · 25 n'apprécient pas

Autres actions de Psykokilla_V3 Fear the Walking Dead