L'avis de 666Raziel

Avis sur Fullmetal Alchemist : Brotherhood

Avatar 666Raziel
Critique publiée par le

Est il est possible d'être hypé par une série, plus de 10 ans après sa sortie ? En ce qui concerne Fullmetal Alchemist : Brotherhood, ma réponse sera positive

J'ai abordé cette licence histoire de vider un peu ma liste de choses à voir. Vu la réputation de l’œuvre, je n'étais pas trop inquiet même si je n'étais pas sûr d'être encore dans le public visé par la série. Au passage je tiens à préciser que je n'ai jamais lu le manga et que lorsqu'il a fallu choisir entre Brotherhood et la première version animée, j'ai opté pour celle qui (parait il) est la plus fidèle à l’œuvre originale.

Au final FMAB s'avèrera être à la hauteur de sa renommée. Les ingrédients de base sont classiques avec deux jeunes héros dont la quête personnelle va se retrouver mêlée à un complot d'ordre continental. Mais en même temps, l'univers et certains tenants et aboutissants sont suffisamment originaux pour ne pas laisser une impression générale de déjà vu.

Pour une série qui s'étale sur 64 épisodes je n'ai jamais ressenti de grosses longueurs ou de redites. Dès le départ on sent que le scénario est maitrisé tant sur les intrigues à court terme que vis à vis du fil rouge principal. Le développement ne se résume pas à une succession d'affrontements contre des adversaires toujours plus puissant mais offre son lot de mystères et retournements de situation. Les combats ne sont donc pas l'essence même du récit mais juste un élément de résolution des différends.
A l'instar des shonens FMAB compte de nombreux personnages très charismatiques mais à l'inverse de nombreux titres (que je connais), ces derniers ne se limitent pas aux archétypes classiques du genre.
S'agissant du thème de l'alchimie, ce dernier est traité avec beaucoup de justesse et de maturité. On sent bien que l'auteure ne s'est pas contentée d'en faire une simple justification des éléments surnaturels mais a cherché à ce que cet aspect soit aussi vraisemblable que le reste. A titre de comparaison, ce traitement m'a un peu rappelé la façon dont l'univers du Dernier Maitre de l'Air aborde la maitrise des éléments.

Au final, sans être révolutionnaire Fullmetal Alchemist Brotherhood est suffisamment bien réalisé pour compter parmi les œuvres de qualité qui sont à la fois universelles et intemporelles.
Pour ces raisons, je pense que j'opterais pour cette série si je devais recommander un titre emblématique du genre à quelqu'un qui ne connait pas du tout les shonens.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 79 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de 666Raziel Fullmetal Alchemist : Brotherhood