"Les rois n'ont pas d'amis, seulement des sujets et des ennemis."

Avis sur Game of Thrones

Avatar dagrey
Critique publiée par le

Game of thrones (Le trône de fer) est une série de fantasy médiévale dramatique américaine produite par HBO et dont la première saison remonte à 2011. L'histoire raconte le combat de 7 couronnes pour régner sur le trône de fer après des années d'intrigue, de traitrise et de violence.

La série est adaptée du roman de George R.R Martin: le trône de fer qui pour l'écriture fut inspiré par le travail de Tolkien (Le seigneur des anneaux), Tad Williams ou Maurice Druon (Les rois maudits).

Attention, cette critique de vous spoiler abondamment avec un résumé certainement lacunaire .

7 saisons
Le duel de la première saison se cristallise sur l'affrontement entre les Stark, qui emporteront l'adhésion du public et les Lannister, impitoyables et calculateurs comme nous le démontrera les saisons qui suivront. Après une première saison particulièrement réussie et surprenante (avec l'élimination d'un personnage central), HBO a surpris et conquis un large public.

Par la suite, la série évolue avec plus ou moins de bonheur: la saison 2 prend la tournure d'un roman Russe en multipliant les arcs narratifs et les personnages, au détriment de la cohérence de l'ensemble. La saison 3 sera marquée par l'épisode des noces rouges, d'une violence et d'une amoralité inouie, la famille Stark étant presque intégralement massacrée lors d'un banquet à l'instigation des Lannister. Dans la saison 4, un combat homérique avec un retournement inattendu dans l'épisode 8 de la quatrième saison (La vipère et la montagne) marquera également durablement le public
Les saisons 4 et 5 voient les choses se réequilibrer, Arya (Maisie Williams) erre avec le limier (Rory Mc Cane), Sansa organise sa survie, Jaime Lannister (Nikolaj Coster Waldau), le régicide incestueux, fait son examen de conscience à l'épreuve des difficultés qui l'éprouvent tandis que Daenerys Targarien (Emily Clarke), la reine des dragons, à la tête des troupes de son époux décédé, multiplie les exécutions, n'écoute aucun conseil, même ceux de Tyrion Lannister (Peter Dinklage) et se comporte de façon de plus en plus tyrannique - comme quoi l'enfer est souvent pavé de bonnes intentions (...).
La suite des saisons verra certains personnages importants trépasser également, le rapport de force entre les Lannister et les Stark restant va se rééquilibrer avec une Arya ivre de vengeance.

Thématiques adultes
La série est marquée par une grande violence, un érotisme marqué, des alliances de circonstance, une duplicité de tous les instants, des "salopards" mémorables (Ramsay...) et des rebondissements inattendus dans la mesure où aucun personnage n'est à l'abri, à la merci des scénaristes.

Les personnages ne sont généralement pas manichéens, ils sont complexes sur le plan moral. En cela, la série est très réaliste. Pour cette raison, la production fera disparaitre des personnages vertueux ou populaires et prospérer des salopards sans scrupules.
Le regard jeté sur la sexualité précoce des personnages est assez cru et ne tient pas compte des convenances protectrices de notre époque. A l'image de l'époque médiévale, la série zappe l'adolescence et propulse sans airbags les individus dans l'âge adulte et tout ce qui va avec dès 13 ans.

Ce réalisme contrebalance l'aspect fantastique également largement mis en scène (Dragons, Sorcière rouge, Daenerys la reine des dragons ou l'imbrûlée...).

La série sera un formidable tremplin pour la carrière de certains acteurs et actrices comme Emily Clarke et Kit Harrington (John Snow).

Gros budget, bons acteurs, une famille que l'on aime détester, la série demeure extraordinairement populaire après 7 saisons. Nous sommes maintenant à l'aube de la dernière saison, la huitième, avec plusieurs forces en présence: Daenerys Targarien et ses troupes, alliés au Nord et aux Stark, qui veulent attaquer Port Real où demeure la reine de Fer, Cersei Lannister (Lena Headey) qui a éliminé radicalement toute opposition. Les marcheurs blancs, une armée de zombies venue du nord constitue la troisième force en présence alors que l'hiver vient...

Mise à jour mai 2019
Saison 8: Pendant 2 épisodes sur le format "Copains d'avant" (ou si vous n'aviez pas vu les 7 premières saisons), les protagonistes de Westeros et du Nord se congratulent, s'écharpent et échafaudent des plans en attendant les marcheurs. L'épisode 3, la longue nuit, m'a personnellement beaucoup déçu.
Très long et impossible à regarder sans lunette de vision nocturne, La longue nuit multiplie les maladresses: marcheurs filmés dans l'obscurité tellement mal qu'on n'a pas le temps de les voir (signe d'un manque de maitrise ou d'un manque de budget, à vous de voir...), Jon Snow et Daenerys ridicules à cheval sur leurs deux dragons qui font des loopings, Jon Snow qui joue à "cache cache" avec "le dragon d'en marche butagaz" (il crache des flammes bleues!) derrière un mur de Winterfell, Daenerys qui pleure des "larmes de crocodile" sur la dépouille de Jorah, Théo Greyjoy qui meurt comme il a vécu...seule l'action de l'ambidextre Arya en toute fin d'épisode sauve La longue nuit du naufrage complet.

Avec l'épisode 4, cela s'arrange un peu avec un clivage qui se dessine entre les pro Daenerys et les pro Jon Snow (bien que ce soit elle qui porte la culotte...), la disparition de personnages historiques (Missandei et un des deux dragons restant dans une séquence impressionnante). Daenerys est à deux doigts de perdre la raison. Dans un épisode 5 spectaculaire, Daenerys chevauchant son dernier dragon va réduire la ville -et ses habitants- en cendres. La fille du roi fou est devenue la reine folle. Une bonne partie des personnages historiques va disparaitre.
L'épisode 6 va décevoir une grande partie des fans. Daenerys sera tuée par Jon Snow, c'est Bran ("L'homme de fer" sans trone de fer) qui sera choisi lors d'un conseil pathétique à l'instigation de Thyrion. Thyrion deviendra "la main" de Bran tandis que Jon Snow échappera à la mort et à la colère d'un vert de gris devenu complètement dingue pour rejoindre la garde de nuit.

Cette saison fut bâclée par Beniof et Weiss, au point qu'une pétition est en ligne pour qu'elle soit re-tournée...

*Au final et après une première saison enthousiasmante, je pondère un peu à la baisse l'ensemble en raison de quelques longueurs et de défauts d'écritures de plus en plus évidents. *

Ma note globale : 7/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 289 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

dagrey a ajouté cette série à 3 listes Game of Thrones

Autres actions de dagrey Game of Thrones