Le bureau des légendes (saison 1 à 5)

Avis sur Le Bureau des Légendes

Avatar JeanG55
Critique publiée par le

On m'a offert la saison 1 de cette série dont je n'avais qu'entendu parler puisque pas abonné à la chaîne qui diffusait cette série.
J'ai été scotché par cette série. Dès la fin de la saison 1, je me suis dépêché de commander les autres saisons…
Les histoires racontées sont plutôt intrigantes. Les personnages, tout-à-fait fascinants, évoluent dans un monde où tous les coups sont permis et où la confiance ne règne décidément pas, même entre pays dits "amis". Un monde où on ne peut pas parler de vie de famille. Les sujets et problématiques, très actuelles, évoquées (Djihad, Daesh, Syrie, etc ...) rendent le scénario extrêmement crédible. On reste impressionné par l'utilisation importante de toutes les technologies disponibles pour mener à bien ou non les différentes actions.
On se plait à admirer les comportements et/ou le courage des divers personnages devant l'adversité et les risques que leur métier leur fait courir. Tous sont animés d'un grand patriotisme où la raison l'emporte sur le cœur. Certaines missions sont des réussites, d'autres des échecs.
Le fameux aphorisme : " le Renseignement est un métier de Seigneur " se vérifie parfois lorsque l'information ou l'opération est menée à la loyale mais régulièrement il est mis en défaut dans la série lorsque les adversaires utilisent tous les coups les plus tordus pour parvenir à leurs fins.
Mathieu Kassowitz, qui porte à lui seul toute la série, est excellent (et doit tenir du chat aux neuf vies). JP Darroussin me parait être un peu à contre-emploi dans le rôle du chef intransigeant et inhumain mais fait un numéro excellent, Sara Giraudeau en immersion totale en milieu très hostile est impressionnante (voir quand même mon interrogation que je porte 2 ou 3 alinéas plus loin). Florence Loiret-Caille a parfois tendance à m'agacer un peu avec son assurance à toute épreuve et son apparente infaillibilité, mais bon, restons cool, elle fait le job ainsi que beaucoup d'autres.
Une mention particulière pour une actrice que je découvre, Zineb Triki, et qui me semble avoir de l'avenir et du potentiel devant elle ; Le rôle qu'elle joue est celui d'une comparse brutalement impliquée dans un jeu dont elle ne connait pas les règles et dont personne n'a pris la peine de les lui expliquer d'où un fort sentiment de trahison ou de manipulation. Mais son sourire ferait fondre n'importe qui (même un vieux machin comme moi) ! Elle a été une espèce de fil rouge qui m'attirait irrésistiblement dans cette série.
Un point qui m'étonne un peu, c'est le décalage entre certaines situations très "lourdes" (euphémisme) qui sont gérées par des très jeunes, très compétents certes, alors qu'on pourrait s'attendre qu'elles nécessiteraient une longue expérience du terrain avant de s'y lancer seuls ne serait-ce que pour être juste endurcis face à des adversaires tordus et vieux renards. La crédibilité de la série en prend quand même un petit coup.
Il y a une sorte d'évolution dans la série jusqu'à la dernière saison du fait de la présence et de l'importance grandissante des geeks. Certes, cela doit bien recouvrir une certaine réalité puisque dans la vraie vie, on voit bien la prise de contrôle de sociétés, d'administrations et pourquoi pas d'Etats par les cyber-attaques. Ceci étant, on a, parfois, du mal à suivre les explications et comprendre les enjeux. Les actions sont moins captivantes. Possiblement moins crédibles aussi.
Les deux dernières saisons sont, de mon point de vue, moins intéressantes en grande partie par la grandissante complaisance dans les scènes de relations de sexe. Ce qui n'était pas le cas (ou de façon plus discrète) dans les premières séries. Même si on me dit que c'est normal parce que c'est ce qui dirige le monde, ça n'apporte rien d'aller au bout de la scène torride avec les halètements de plus en plus forts. On a bien compris sans en avoir les détails. La suggestion est bien plus efficace et laisse place au mystère (le code hayes avait parfois du bon ...). Si je m'écoutais, je pourrais même avoir presque l'impression que le scénariste était de plus en plus en panne d'inspiration et meublait le temps avec ces scènes.
Là où je suis en désaccord avec certaines critiques, c'est sur la prestation de Jacques Audiard sur les derniers épisodes en lieu et place d'Eric Rochant. Sauf si quelque chose m'avait échappé (je ne suis certainement pas à l'abri), les deux derniers épisodes, justement, relèveraient plutôt le niveau de la saison cinq…
Du reste, au bout de cinq saisons, il était temps que la série finisse… Au point où allaient les choses …
La note globale que je mets à cette série prend en compte le début en fanfare mais aussi les dernières saisons moins goûteuses ... Ça restera quand même très au-dessus de la moyenne parce qu'on ne s'y ennuie pas et que le sujet reste fascinant (c'est le premier objectif du cinéma) et par solidarité avec une production bien française.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 22 fois
1 apprécie

Autres actions de JeanG55 Le Bureau des Légendes