Captivant mais sans audace

Avis sur Mindhunter

Avatar Moizi
Critique publiée par le

Je ne regarde pas ou peu de séries, mais pour une série sur laquelle Fincher a travaillé (même si malheureusement il n'a pas réalisé tous les épisodes et c'est un truc que je ne comprendrais jamais sur les séries, pourquoi il n'a pas tout fait ?) je peux faire une exception surtout si ça se veut dans la veine de Zodiac, parce que Zodiac c'était quand même assez antispectaculaire et assez loin des canons habituels de la série policière habituelle, donc j'avais envie de voir ce que ça pouvait bien donner de traiter cette absence de réel spectacle sur une dizaine d'heure sans qu'on se fasse chier et sur petit écran.

Et je suis partagé. Partagé car j'ai dévoré la série assez vite alors que d'habitude je ne supporte pas de regarder "la même chose" trop longtemps, ce qui me fait éviter les très longs films, j'ai pris du plaisir à regarder ça, mais je crois malgré tout avoir quelques réserves sur le traitement.

En effet, si comme prévu on est assez loin des standards de ce que l'on peut imaginer de la série policière, parce qu'en vrai si on enlève le générique on peut imaginer un film d'une dizaine d'heure, la construction des épisodes n'est pas répétitive, il y a une réelle progression dans l'histoire sans que la limitation à des épisodes d'une heure soit contraignante, le fait que ça soit diffusé par et sur Netflix permet réellement à la série d'entrer directement dans le sujet vu que tout est diffusé d'un seul coup et donc on peut se faire plaisir dès le début et surtout ne pas rappeler ce que l'on sait déjà et que l'on aurait pu oublier d'une semaine sur l'autre, mais malgré tout, ça garde la marque série.

Je trouve ça froid, sans émotion, sans rapports humains qui fonctionnent réellement, comme si tout devait être mécanique, décortiqué, décorticable, analysable, alors ça va avec le thème de la série, mais ces gens là ont quand même le droit d'avoir des moments de bonheur de temps en temps ? Et c'est là que ça fait vraiment série, j'ai l'impression qu'on s'intéresse à leur vie familiale juste pour occuper un peu d'espace même si techniquement ça n'apporte rien à l'histoire, ça n'apporte pas réellement d'émotion, juste un sentiment de malaise tant tout est sombre et déprimant. Je ne dis pas qu'ils vont aller danser tous les soirs après avoir eu des entretiens avec des découpeurs d'enfants, mais comme dit je ne vois pas l'intérêt de montrer la vie privée, d'en parler, si c'est pour garder le même ton et ne pas humaniser un peu les personnages qui font quand même robots avec des réactions assez écrites. Parce que là je dois dire que je m'en foutais un peu de l'amourette avec la jolie jeune fille.

Et les personnages en eux-mêmes sont assez cantonnés à leur rôle, ils ne sont jamais réellement surprenants, ils ont leur fonction, la remplisse très bien, mais ça ne va jamais plus loin. Jamais en les voyant je ne me suis dit autre chose que "Putain Emmanuel génie de la finance se met aux enquêtes policières". Après les personnages, surtout les secondaires sont bien amenés et biens joués, où sans exposition on arrive à cerner qui ils sont, ce qu'ils font, ce qu'ils pensent, etc.

Si j'aime beaucoup Fincher d'habitude, là ça m'a un peu gêné, c'est la manière, notamment dans le dernier épisode de conduire les entretiens avec les criminels. C'est gênant, volontairement, mais je trouve ça un peu facile d'instaurer le malaise en parlant d'une jeune fille de 12 ans et de ses poils pubiens et je m'en veux d'avoir été un peu mal à l'aise, car encore une fois, c'est très écrit, très pensé, très bien découpé et finalement ce n'est que de la manipulation (oui je sais c'est normal, le cinéma c'est de la manipulation), mais à aucun moment je n'ai senti quelque chose qui allait au-delà de ce qui était filmé. Quelque chose qui viendrait réellement être malsain, quelque chose d'inattendu, d'imprévu, qu'on ne saurait identifier.

En gros j'ai cette impression désagréable d'avoir été mis sur une montagne russe (ou plutôt un corbillard sur rails), où j'ai réagi là où il fallait réagir, mais que l'expérience vendue ne peut prétendre être plus qu'une montagne russe, en gros ça ne sera jamais réellement l'aventure.

En gros je voulais voir la vérité 24 fois par secondes et j'ai vu un mensonge 24 fois par seconde et j'ai senti qu'on me mentait.

Après outre ça, c'est bien réalisé et c'est même assez homogène de manière générale, on ne se dit pas "ah tiens là c'est sûr que c'est pas Fincher qui réalise un truc aussi dégueulasse", même si j'avoue que je ne suis un grand admirateur de l'esthétique verdâtre... mais je suppose que ça participe à l'ambiance macabre et puis c'est intéressant, on n'apprend rien réellement (et pas sûr que ça soit le but) mais l'histoire sans qu'il y ait réellement une intrigue forte autour d'un meurtre arrive à être réellement prenante, on a envie de voir ces personnages avancer, continuer leurs entretiens, leurs enquêtes... même si je dois dire que ce que je préfère c'est les enquêtes, voir leurs déductions se frotter à la pratique.

Bref c'était bien mais ça manquait de vie, ou de folie... c'était bien trop contrôlé pour quelque chose sur des gens qui défoncent des jeunes filles...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4905 fois
17 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Moizi Mindhunter