👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Miss Fischer est une série très sympathiques avec des personnages séduisants et attachants, une belle reconstitution d’époque, un humour et des dialogues écrits, et un jeu de flirt sur le duo principal qui nous tient en haleine. Toutes ces qualités compensent les faiblesses de certains scénarios et les schémas narratifs un brin répétitif. On voit parfois un aspect très studio, avec des effets de lumières, de fumée et de son un peu lourdauds. Mais globalement, la réalisation est bien soignée, avec une grande variété de décors — encore une fois, le soin apporté à la reconstitution, en plus sur une période est un lieu pas souvent mis en scène, compense bien.

Le personnage principal, Phryne Fischer est une forme d’idéal féminin pour l’époque : indépendante, gérant son argent, choisissant son métier, ses amis (de toutes classes) et ses amants librement. Elle a été pauvre et riche, a voyagé sur plusieurs continent, a fait la première guerre mondiale et vécu une vie de bohème à Paris. Très ouverte d’esprit, elle porte un regard bienveillant ou critique sur la société australienne bourgeoise qui l’entoure. Son personnage est effectivement peu probable pour l’époque, mais s’inscrit parfaitement dans cette fiction et dans la tradition narrative des « murder mystères » à la Agatha Christie, séduisant et dynamique. Cela n’empêche pas la série d’aborder en fond des thématiques sérieuses dans le contexte de l’époque comme la pauvreté et la lutte des classes, le communisme, le droit des femmes, l’avortement, l’homosexualité…

En résumé, j’ai regardé les 3 saison à la suite, à le fois consciente des failles et de la légèreté de la série et en même complètement emportée par la délicieuse troupe d’acteurs. A regarder pour se détendre, pour les costumes, et pour la voix sensuelle d’Essie Davis.

AlicePerron1
8
Écrit par

il y a plus d’un an

Miss Fisher enquête
LongJaneSilver
8

Lady Detective

A chaque épisode correspond l'adaptation d'un tome des aventures de l'Honorable Phryne Fisher. Melbourne, les années 20 : un décor à la fois glamour et sombre, où les meurtres se font sur fond de...

Lire la critique

il y a 8 ans

9 j'aime

2

Miss Fisher enquête
Prunipoulpi
9

Sensuelles enquêtes

Miss Fischer nous envoûte et nous entraine dans ces enquêtes tumultueuses aux méthodes peu conventionnelles. Miss Fischer, c'est aussi un défilé de tenues d'époque plus belles les unes que les...

Lire la critique

il y a 5 ans

6 j'aime

Miss Fisher enquête
JosephLittiere
9

Critique de Miss Fisher enquête par Francis San Marco

La comparaison avec la série Hercule Poirot de 1989 est plus qu'évidente. Mais si j'ai vraiment adoré cette série télé sur Phryne Fisher, c'est parce que le traitement des histoires policières est...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

3

La Bonne Épouse
AlicePerron1
3

La bonne épouse rate son plat

La bonne épouse est pour moi un résultat vraiment décevant. La bande-annonce promet une comédie qui tire vers la satire, le sujet du film étant les écoles ménagères dans les années 60, juste avant...

Lire la critique

il y a 2 ans

13 j'aime

1

Ad Vitam
AlicePerron1
4
Ad Vitam

Concept fort mais éxécution sommaire

Ad vitam commence très bien avec un synopsis fort et pose dans ces premiers épisodes nombre de questions et d’intrigues entrelacés très prometteuses. Le thème central du passage de temps et du sens...

Lire la critique

il y a 3 ans

8 j'aime

Porco Rosso
AlicePerron1
10
Porco Rosso

Mélancolie élégante

Porco Rosso est l’un des rares films de Miyazaki que je préfère regarder en français, tout simplement pour la voix grave et enveloppante de Jean Reno, qui enrichit grandement le personnage de Porco...

Lire la critique

il y a 3 ans

7 j'aime