Note to self : After a long day at work, I do want to see THAT !

Avis sur Mon Comeback

Avatar MemoryCard64
Critique publiée par le

The Comeback c'est d'abord un concept : le mockumentary (faux documentaire), c'était quelque chose qui était peu exploité à l'époque. Cela permet d'ancrer l'oeuvre dans une certaine réalité, en l’occurrence le monde du show-business, et d'en tirer tour à tour le meilleur et le pire.

The Comeback c'est aussi un personnage, Valerie Cherish, interprétée par une Lisa Kudrow au sommet de sa forme. Valerie est une star du petit écran sur le déclin : sa série vient de se terminer et elle cherche à tout prix à relancer sa carrière et à retrouver toute sa notoriété. Elle accepte donc de participer à une émission de télé-réalité nommée The Comeback dont l'équipe va la suivre 24H/24, filmant sa vie professionnelle et personnelle. Valerie est une personne obsédée par le succès et la célébrité qui se met en quatre pour réussir son retour, acceptant de se faire marcher dessus par ses supérieurs et subissant un mépris quotidien. Elle fait tout pour contrôler son image, demandant parfois au cameraman de la filmer en train de refaire une action (recevoir une bonne nouvelle, faire une plaisanterie...) enfin d'en avoir la meilleure version possible, alors qu'elle insiste pour montrer la réalité. Malgré tout cela, cette femme reste une personne profondément gentille et charitable. Elle se montre polie envers tout le monde et aide une de ses collègues qui débute en tant qu'actrice. Elle est aussi très optimiste, toujours prête à voir le bon côté lorsque les choses ne se passent pas comme prévu (c'est à dire souvent). Valerie est un personnage extrêmement attachant mais qui fait en même temps énormément de peine à voir. On peut vraiment parler de rôle déterminant pour la carrière de Lisa Kudrow.

The Comeback est également un message négatif sur le monde des médias. Valerie est constamment filmée, même lorsqu'elle est au lit avec son mari, et n'a aucun contrôle sur ces images, bien qu'elle pense le contraire. Lorsqu'elle demande à ce qu'on coupe la caméra, ce n'est jamais fait. De plus, l'équipe n'hésite pas à s'infiltrer là où ils ne sont pas désirés, enregistrant ainsi des conversations privées et de pénibles humiliations. Et paradoxalement, Valerie cherche toujours à se montrer, être bien cadrée pour qu'on ne perde pas une miette de sa vie.

Enfin, il y a le dénouement de la première saison qui pousse la critique de la télé réalité dans ses derniers retranchements.

Lors du premier épisode de The Comeback, Valerie se rend compte que l'équipe n'a pas suivi ses directives, qu'elle utilise des images et des propos hors de leur contexte pour la traîner un peu plus dans la boue. Le summum est atteint lors de la diffusion du moment où l’active a frappé son supérieur à l'estomac, forçant ce dernier à vomir. Invitée lors d'un talk-show le lendemain, Valerie se rend compte que le public a adoré cette séquence et elle redevient célèbre grâce à elle. Le fait que cela arrive à cause d'une manipulation des images, d'un moment humiliant et d'un public stupide prêt à avaler toute cette bouse télévisuelle est absolument génial.

Pour revenir rapidement sur la deuxième saison, elle est bonne mais très inférieure à la première. Elle perd sa critique de la télé réalité pour passer à une critique de la recherche de la célébrité (et une petite critique des productions HBO en passant). Le réel problème est que la fin est assez guimauve et convenue, là où la première était cynique et grinçante.

J'apprécie quand même le fait que Valerie s'éloigne de ses caméra à la fin du dernier épisode et que la série passe en réalisation "classique".

A mon sens, la série n'avait pas besoin de saison 2, tout comme elle n'a pas besoin de saison 3. Je ne sais pas trop si cette dernière verra le jour, c'est pourquoi je considère cette série terminée et que j'écris cette critique. J'aurais mis 9 sans la fin bien américaine, la série se contentera donc d'un 8, ce qui reste excellent. Jetez vous sur cette production HBO méconnue, vous ne perdrez pas votre temps !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 447 fois
2 apprécient

Autres actions de MemoryCard64 Mon Comeback