Mensonge et reconnaissance ou la part d'ombre de chacun

Avis sur Mytho

Avatar Eric-ROBINNE
Critique publiée par le

Cinexpérience Série 3 intéressante à plus d'un titre.
Après la projection des deux premiers épisodes, je me suis interrogé sur les hypothèses possibles de la conclusion. Du coup, je suis plutôt intéressé pour aller jusqu'au bout.
Une nouvelle fois, ARTE nous propose une série qui traite de la vie quotidienne.
Prenez une famille avec trois enfants. Les parents ne sont pas mariés et "vivent" ensemble. Du moins le père essaye d'être photographe tout en assurant ses petits plaisirs avec sa maîtresse, tandis que la mère tente de maîtriser l'équilibre de la famille en gérant son boss, abject patron d'une succursale d'assurances ; son fils un garçon pas très bien dans sa peau ; une fille borderline qui tente des expériences sous l'effet de la drogue tout en séchant ses cours pour faire la fête ; et une petite dernière, qui absorbe le stress de sa mère en étant aussi pas très bien dans sa peau.
Suite à une visite médicale à cause d'un nodule mal situé sous un sein, elle prend conscience de sa situation familiale quasi-désespérée... et de son stress.
Et là, elle s'invente un énorme mensonge qui va complètement modifier les attitudes de tout son entourage. Entre reconnaissance et soutien, tout ce petit monde ne sera plus le même.
Tandis qu'Elvira entrera dans la lumière, mais à quel prix. Cette mise en avant n'était-elle pas au final qu'une envie de sortir de l'ombre, au risque d'y laisser des plumes ? C'est un jeu dangereux mais pour le savoir, il faudra visionner toute la série.
On devine à la fin du second épisode que les comportements des uns et des autres vont considérablement évolués tandis que Elvira aura bien du mal à se sortir du piège dans laquelle elle s'est glissée.
Intéressant et à suivre sur ARTE...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 994 fois
6 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Eric-ROBINNE Mytho