Vous sentez l'arnaque?

Avis sur Neon Genesis Evangelion

Avatar Jared Lethal
Critique publiée par le (modifiée le )

Evangelion démarre abruptement et place ainsi le spectateur dans la même situation que son protagniste Shinji. Puis au fil des premiers épisodes, le fil de l'histoire se déroule avec des soubresauts, de manière très destructurée, tout en suivant un schéma repris d'épisode en épisode: apparition d'un ange, première attaque, échec souvent du à une erreur des personnages, nouvelle attaque, réussite après résolution du conflit entre les protagonistes en conflit (parfois le conflit est entre un personnage et lui-même). On arrive donc à l'épisode 14 en se disant que bon, c'est pas mal hein, mais faudrait peut-être passer la vitesse supérieure pour mériter sa renommée. Et aussitôt dit aussitôt fait, l'épisode 14 commence par un long résumé (environ 12mn sur les 22 que dure l'épisode, génériques compris) et d'un coup tout semble s'enchainer: les épisodes commencent là où le précédent s'est terminé, les évènements se multiplient, la tension monte, l'émotion aussi, la série atteint son apothéose et on se dit qu'effectivement Evangelion mérite son statut d'icône. Puis on se rend compte qu'on approche des derniers épisodes... Tout s'arrête pourtant deux épisodes avant la fin de la série, très rapidement, sans apporter ne serait-ce que la moitié des réponses attendues... S'en suivent deux épisodes finaux métaphysiques, contemplatifs, déconnectés, barrés, déstabilisant et... frustrants. Et voilà. Ainsi s'achève la série.

Du moins officiellement... Je n'ai pas encore vu les films, ni le remake, ni quoi que ce soit de plus que simplement la série intégrale originale (et je suis en cours de visionnage du "director's cut" qui comprend les episodes 21 a 24) et pour le moment j'ai la (plus que) vague sensation d'avoir été pris pour un con. Impression confirmée par les critiques que je lis et qui expliquent que cet anime est en fait un piège à otakus... Et moi qui finissait par ranger de côté mon désintérêt premier pour la japanimation, voilà que je me retrouve devant une série-piège qui te promet beaucoup pour au final ne rien te laisser sinon une frustration énorme et une impression de gachis.
Nous verrons bien si mon avis évolue après visionnage de tous les ajouts qui ont été faits a posteriori (j'ai cru comprendre qu'il y avait quand même 3 fins différents -_-)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3430 fois
23 apprécient · 14 n'apprécient pas

Autres actions de Jared Lethal Neon Genesis Evangelion