Do we have a deal ?

Avis sur Once Upon a Time

Avatar MissTotoro
Critique publiée par le

/!\ Contient peut-être quelques spoils. J'ai essayé de faire gaffe, mais je préviens, dans le doute.

Quand j’ai commencé à regarder Once upon a time, c’était certes parce que mes amies m’avaient conseillé cette série, mais surtout parce que je m’ennuyais. J’ai failli arrêter plusieurs fois pendant la première saison, mais je m’étais dit qu’avant d’arrêter, il fallait que je vois Capitaine Crochet qui n’arrive que dans la saison 2. Alors j’ai continué, et petit à petit je me suis prise à mon propre jeu, attachée à certains personnages, et je me suis lancée totalement à fond dans la série. Finalement, elle a bien rendu son premier rôle : me sortir de mon ennui.

Pour autant je ne suis pas aveugle, et la série a pour moi beaucoup trop de défauts pour que je lui mette une meilleure note que 6.

Premièrement, je trouve l’héroïne passablement inutile. Emma est coincée dans son passé, elle n’arrête pas de changer d’avis, elle ne veut pas s’attacher mais finalement elle s’attache quand même, elle ne sait pas ce qu’elle veut, elle prend des mauvaises décisions tout le temps (mais moins que d’autres, je le reconnais), elle oscille toujours entre le trop peu de confiance en elle et le trop de confiance en elle qui en font un personnage plutôt chaotique, elle n’arrive pas à clarifier ses sentiments, elle n’arrive pas à pardonner alors qu’on lui pardonne tout, elle n’arrive pas à croire. Pendant toute la première saison, je n’avais qu’une envie : rentrer dans l’écran, lui mettre deux gifles et lui faire ouvrir les yeux sur toutes les erreurs qu’elle faisait. Mes envies meurtrières envers elle se sont calmées par la suite parce que le personnage évolue (juste un petit peu), et surtout parce que beaucoup d’autres personnages arrivent, ce qui fait qu’on peut faire un peu l’impasse sur les défauts d’Emma.

Deuxièmement, le romantico-niais-grand-amour-love-coeur-licorne est juste insupportable. La série ne change absolument pas des films sur les contes de fées : elle met l’Amour (avec un grand A, attention ! Le GGGGrand AAAAmour !) au centre de la série, et surtout au centre de tous les objectifs des personnages. (Excepté Rumplestiltskin parce qu’il est trop cool, et deux/trois autres pellos parce qu’ils sont pas des personnages principaux, donc on s’en tape, ils sont pas obligés d’avoir le grand amour).
Le meilleur exemple de l’amour qui finit par être le but de chacun est Regina : elle évolue beaucoup au cour de la série, elle regrette ses actions passées, elle veut se faire pardonner et redevenir la gentille qu’elle était autrefois (jusque là OK, c’est bien fait dans la série), et là on lui dit « Oui alors ce mec c’est ton grand amour, c’est ta fin heureuse » (OK, c’est mieux expliqué que ça), du coup après moultes péripéties ils se tombent mutuellement dans les bras, ils s’aiment, c’est trop magnifique. Ils n’ont absolument rien en commun, ils se connaissent depuis à peine trois jours, mais direct Regina est pardonnée de tout pour Robin, c’est le GGGrand AAAmour, moi, simple humaine, ne peux pas comprendre, ils sont FAITS pour être ensemble. Ça me donne limite l’impression que les scénaristes ont tiré au sort le couple le plus improbable qu’ils pourraient faire dans la série.
Non mais les mecs, sérieusement ? Entre Regina et Robin qui n’ont rien en commun (on dirait limite qu’ils ont bu un philtre d’amour je trouve), Zelena et Hadès en mode « Yolo, viens on s’aime ! » (OK je suis mauvaise langue, c’est un peu mieux fait que Regina et Robin, mais je supporte pas Hadès alors je passe mes nerfs), Rumple et Belle qui passe leur temps à se prendre la tête, ce qui fait que j’ai juste envie de frapper Belle contre un mur en lui criant « Ouvre les yeux, tu savais déjà comment il était avant, arrête de te plaindre! » et puis clou du spectacle : roulement de tambouuuuur… Blanche-Neige et Charmant ! (Qui s’appelle David en réalité, Charmant est juste son surnom, j’ai VRAIMENT flippé à un moment).
Autant je trouve le personnage de Blanche-Neige plutôt bien foutu, elle est niaise mais elle reste une femme forte, puissante et intelligente. Elle a un sens de la famille particulièrement aigu, mais au moins le personnage ne change pas de ligne directrice, et elle reste fidèle à elle-même dans toutes les circonstances. Autant Charmant… Lui il me sort par les yeux.
Charmant veut se jouer l’homme fort et viril, il est adjoint du shérif et tout, mais le personnage est juste insupportable. Il passe son temps à se prendre la tête avec Blanche, dans la saison 1 il nous donne du « je t’aime, mais en fait non, mais si, mais viens on se met ensemble, mais vient on se sépare, mais je t’aime, mais j’ai besoin de temps, mais je ne t’aime pas, mais je t’aime... » à tous bout de champ alors qu’on a l’impression que la pauvre Blanche veut juste lui hurler « Mais sois honnête et arrête de me retenir tout le temps comme ça si t’en as pas envie ! ». Charmant est l’archétype du mec qui veut garder ses secrets pour lui parce que sinon ça va emmerder les autres, mais il se rend pas compte qu’en faisant ça, il fout la merde encore plus. Mais finalement, Charmant et Blanche réussissent TOUJOURS à se retrouver, à être ensemble, à s’aimer, parce que c’est le GGGrand AAAmour. Et même moi, qui aime bien les histoires d’amour un peu classique, ça me tape sur le système.
Bon du coup faut pas que je continue trop sur le sujet, parce que ma critique m’a déjà l’air trop longue (et que j’ai dû dire la moitié de ce que je voulais dire, bouhouhou). Je veux juste repasser sur le fait que la série nous donne du « True Love » et du « True Love Kiss » à tous bouts de champs, que c’est juste relou, parce qu’on a de ce fait la plupart des personnages qui voient leur fin heureuse et l’aboutissement de leur vie UNIQUEMENT dans l’AAmour. Et ça, je trouve ça un peu triste.

Petit point vite fait sur le fait que j’ai été un peu déçue de voir que la série se passait majoritairement à notre époque. Quand j’ai vu le titre « Once upon a time », moi je m’attendais, au niveau des costumes et des décors, à Game of Thrones avec les personnages des contes de fées. Je dois dire que j’ai très vite déchanté, parce que la Forêt enchantée représente finalement peu de temps passé, elle ne sert en général qu’à faire des apartés ou des analepses, et j’ai trouvé ça super dommage. Pas tant de jolies fringues que ça.

Maintenant je vais m’attaquer au scénario.
Je trouve l’idée pas mal. D’abord le fait de mettre un personnage en avant à chaque épisode, j’aime beaucoup le principe. Ensuite on suit beaucoup de personnages, et même si avec le temps seuls les principaux restent, il y a toujours beaucoup de personnages, ce qui fait qu’on a plein de points de vues différents, que tous les personnages principaux sont creusés et approfondis, et que du coup on ne se lasse pas trop, parce qu’à chaque fois l’intrigue de l’épisode change légèrement, selon le personnage qui est choisi.
Mais. Et il y a un mais, un énorme MAIS. Pour moi, la série devrait déjà être FINIE.
La saison 1 était pas terrible, mais elle permet de rentrer dans le trip. La 2 est bien, la 3 je l’aime pas. La 4 je suis mitigée, j’aime bien Elsa et Anna qui apparaissent, mais les intrigues sont pas top. Mais alors la 5, au secours, et comme je n’ai pas encore vu la 6 ni la 7, je tremble de peur au fond de mon lit.
Je m’explique : pour pouvoir continuer la série, il faut un scénario : et à peine une intrigue est-elle finie qu’une autre est immédiatement entamée. Les antagonistes ne restent pas longtemps et disparaissent assez vite, le scénario s’essouffle, alors on en rajoute encore, et encore, et encore, pour permettre à la série de tenir. Ca ne marche pas.
A partir de l’arrivée de Zelena, ça se barre totalement en cacahuète. On rajoute intrigue sur intrigue, on créé des nouveaux liens, on créé des nouveaux personnages totalement ratés et qui ne servent à rien (Coucou Hadès!), et à chaque fois c’est encore plus du n’importe quoi. Une de mes amies, avec qui je parlais de cette série, m’a dit « C’est le genre de série où t’es mort un jour et vivant le lendemain, donc tu peux t’attendre à tout », et c’est exactement ça. J’aime bien quand il y a des deux ex machina, je dis pas le contraire, mais dans Once upon a time il y en a tout le temps, et c’est vraiment agaçant. En fait j’ai l’impression qu’à chaque fois qu’une intrigue est remplacée par une autre, il faut qu’elle soit plus grande, plus importante, que l’antagoniste soit plus méchant, et que le monde soit encore plus en danger. Mais juste, ça marche pas, on y croit pas, parce que l’intrigue dure en général une moitié de saison. Les premières intrigues avec Regina était tellement mieux… Je trouve ça super triste. Savoir s’arrêter au bon moment dans une série c’est très important, et Once upon a time n’a, pour moi, pas réussi à le faire.

Maintenant que j’ai bien cracher mon venin, on va s’attarder sur les points positifs de cette série (Eh oui, j’ai pas fini, et il y a des points positifs).

D’abord le concept même de la série. Je le trouve super, l’idée de ré-adapter tous les contes de fées dans un même univers, de mettre les personnages en lien les uns avec les autres, j’aime beaucoup. Mine de rien les épisodes sont plutôt bien foutus (au début), c’est bien expliqué, on réussit à suivre la série et les intrigues sans trop de difficultés, à mon sens. Et puis tous les contes sont réadaptés, du coup on ne sait jamais à quoi on va faire face. J’avoue avoir vraiment été contente quand j’ai vu la femme forte et intelligente représentée par Blanche-Neige, ça change de la version de Disney ou elle passe le balais en attendant que les nains reviennent de la mine. Ici Blanche-Neige, elle est plus du genre à prendre son arc et aller défendre les habitants du royaume contre la méchante reine, un bon point pour la série.
De plus, les histoires sont toutes imbriquées les unes dans les autres. Je n’en dit pas plus parce que je voudrais éviter de plus spoiler, mais c’est quelque chose qui m’a vraiment, vraiment plu.

Les personnages principaux sont bien développés, et même ceux qui ne sont pas forcément principaux ont une intrigue, ils ont leur épisode qui raconte leur passé. Et même si une fois qu’on a raconté leur histoire ils passent à la trappe, c’est pas si grave je trouve parce que la série ne peut pas suivre tous les personnages, elle est obligée de faire des choix. Au moins, elle traite du plus de personnages possible.

Gros point positif de cette série : les personnages. Déjà, les acteurs sont excellents (pour la plupart). Le meilleur des personnages reste pour moi Rumplestiltskin, qui est joué par Robert Carlyle, mais je reconnais sans mal que Lana Parilla, qui joue Regina, fait un eeeeeexcellent travail. On s’attache aux personnages, on a envie d’en savoir plus, et je sais que c’est très clairement ce qui m’a retenue. Je me disais « J’attends que Crochet apparaisse avant d’arrêter », et puis je suis tombée amoureuse de Rumple alors je n’ai pas pu arrêter.
J’ai envie de parler des mes personnages préférés, parce que c’est ma critique et que j’y fais ce que je veux. Vous l’aurez compris, j’ai été séduite par Rumple. Ce personnage est excellent, et c’est pour moi le réel antagoniste de tous les autres personnages, bien plus que Regina, ou n’importe quel autre méchant. C’est un parfait manipulateur, il joue avec tout le monde et réussit presque (oui parce que bon ça reste un méchant, et on sait bien que c’est les gentils qui gagnent) toujours à ses fins.
J’aime bien Crochet aussi, bien qu’il soit devenu quelque peu niais dans les dernières saisons que j’ai vues. Le personnage est prenant, attachant, bien construit et bien creusé.
Et enfin, mon petit coup de cœur féminin reste à Scarlett/Ruby. J’ai adoré la réadaptation de son histoire, et j’adore tout le personnage. On ne la voit pas souvent, mais elle soulève des problématiques qui me plaisent et je la trouve vraiment sympathique.

En conclusion c’est quand même une série qui m’a plu, parce que je suis moi-même niaise dans le fond, et que j’ai tellement fait ma fan-girl sur Rumple que la série est passée sans soucis. Comme indique si justement son titre, je conseillerai Once upon a time à ceux qui aiment le romantisme, les contes de fées, les histoire d’amour moyenâgeuses, du style château, princesse, dragons, etc.
Et aussi, bien sûr, à ceux qui comme moi s’ennuient, et qui ne savent pas trop quoi faire en ce moment.

J’arrête ici cette critique trop longue, vous souhaite une bonne journée et me retire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 156 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de MissTotoro Once Upon a Time