Sense 8 : L'ingéniosité au service d'une Idée prometteuse

Avis sur Sense8

Avatar Halifax
Critique publiée par le

Sense 8 était l'une des très grosses attentes de 2015 : Netflix, les Wachowski aux commandes et un projet ambitieux : 8 personnes reliées à travers le monde qui vont devoir s'allier pour survivre.

Netflix a pris de gros risques avec ce pari, mais encore une fois, les risques pris par Netflix sont bons.
Pourquoi ça marche quand Netflix prend des risques ? Tout simplement parce qu'elle laisse le temps à ses projets de mûrir et de grandir mais surtout parce qu'elle donne aux risques les moyens de leurs ambitions et forcément un risque de qualité et un risque qui peut fonctionner.

Sense 8 n'est pas exempte de tout défaut, évidemment que non, on compte plusieurs longueurs par-ci par-là, quelques faiblesses au niveau du casting (et encore, c'est être pointilleux). Le plus flagrant est peut-être la lenteur importante des trois premiers épisodes, certes un passage nécessaire mais qui est un peu longuet. Ensuite, on peut reprocher les facilités scénaristiques qui apparaissent de temps à autres :

Quand on apprend que Wolfgang a tué son père par exemple, ok il l'asphyxie, mais comment un gamin peut emmener ce tas jusque dans une voiture !

Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres facilités qui ne sont présentes que pour rendre possible l'histoire. De plus certains épisodes sont un peu en dessous et souffrent de quelques trous d'air malvenus.

Mais derrière Sense 8 est bourrée de qualités et de bonnes idées. Ça fait longtemps qu'on avait pas vu une création avec autant d'identité et de bonnes idées. La série possède une vraie profondeur et surtout un dédale de possibilités pouvant être éluder au fil des saisons.
Les possibilités de visites et de fusions offrent une telle richesse de possibilités, de fil scénaristiques et d'intrigue. C'est d'ailleurs intéressant de voir que la série les utilise avec grande intelligence. Elle ne sur-utilise pas cette possibilité, elle l'enrichit au fil des épisodes et développe toute les pistes qui sont attachés à cette idée de Cluster. Surtout les épisodes 4 et les 5-6 derniers qui utilisent ces idées avec grande intelligence. Les Wachowski sont en possession d'une brillante idée qu'ils peuvent moduler à leurs souhaits tout en faisant évoluer chacun des personnages de cette série chorale.
A partir de l'épisode 4, la série monte clairement en puissance et l'étau se referme au fur et à mesure sur nos protagonistes pour offrir un final montrant toutes les possibilités du Cluster. Vous l'aurez compris : l'idée est formidable, ingénieuse et d'une identité folle, ne manque plus qu'aux Wachowski et à Netflix de la bonifier encore plus avec le temps.

Dans un même temps, le casting est quand même très solide, chacun fait son boulot sérieusement et il ne souffre que de rare faiblesses (Daniella est une bombe). Les décors sont beaux et il est agréable de voyager à travers les différents lieux et continents. Tout cela est accompagné d'un environnement sonore fort agréable, les musiques sont toujours de bons tons.

Oscillant entre action, sensation, ingéniosité et émotions, Sense 8 est douée d'une rare richesse qui peut en faire une excellente série. Mais seul le temps pourra le dire. Pour l'instant, la saison 1 se dote de beaucoup d'acquis et d'un avenir qui peut être radieux, pour cela Netflix et les Wachowski devront utiliser l'idée avec talent. Faisons leur confiance !

Encore une fois Merci Netflix.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 609 fois
6 apprécient · 3 n'apprécient pas

Halifax a ajouté cette série à 5 listes Sense8

Autres actions de Halifax Sense8