Le cliché déguisé

Avis sur Sense8

Avatar Laynad
Critique publiée par le

Abonnée à Netflix, j'avais déjà vu la miniature de Sense 8 sur la page d'accueil. Et puis, tout le monde en parlait alors pourquoi pas ? Netflix a produit Orange is the new black alors ça ne pouvait pas être si mauvais.

Mais en fait si. On commence sur un pilote assez long, avec un générique lui-même assez long (près de 2 minutes si mes souvenirs sont exacts), ce qui aurait déjà dû me mettre la puce à l'oreille. Le pilote en lui-même est déjà assez douteux, et franchement mal réalisé pour un pilote. Mais comme on ne peut pas se faire d'avis après un épisode, je me suis décidée à regarder la suite.

Et quelle lenteur mes aïeux... Il aura fallu en gros 5 ou 6 épisodes pour que la série décolle (pour une saison d'environ 13 épisodes, reconnaissez que ça devient limite), et par décoller j'entends cesser les scènes inutiles qui "plantent le décor" et qui n'apportent rien au scénario initial (8 personnes connectées entre elles). Moi le décor je veux bien qu'on le plante mais 6 épisodes d'environ une heure chacun pour ça, ça devient long, très long.

Le décor planté, on ne peut que remarquer les véritables clichés que sont les personnages. Au choix : la DJ qui a des problèmes avec la drogue, le gentil flic blanc dont le père a manifestement des problèmes avec l'alcool, le black qui a des problèmes avec la mafia pour soigner sa mère atteinte du sida, l'asiatique ninja qui se bat pour l'honneur de sa famille en restant dans l'ombre de son père et de son frère, l'indienne qui a des problèmes de mariage et de religion, la trans qui a des problèmes *parce qu'*elle est trans, l'acteur sex-symbol qui cache qu'il est gay et enfin l'Allemand de l'est venu à Berlin ouest qui s'est fait harcelé quand il était plus jeune et qui réussit là où son père avait échoué. Et je n'exagère même pas... Le point de vue culturel est stéréotypé ou carrément mis de côté. Notons aussi que les personnages parlent anglais même dans leur pays respectif, même si je reste assez réservée sur ce point au vu de la difficulté à implanter des sous-titres dans la majorité des dialogues si ils s'étaient faits dans la langue propre au pays.

C'est triste de voir un scénario de base plutôt bon et intéressant passer au second plan devant la vie des personnages aussi plate et mal amenée. Soulignons aussi une passion manifeste des réalisateurs et scénaristes quant aux accouchements...

Seul point plutôt positif : les scènes d'action sont bien filmées et le suspens y est présent. Notons aussi la présence très ponctuelle (voire anecdotique) d'humour, notamment durant lesdites scènes d'action.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1045 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Laynad Sense8