Légère Serial Addiction

Avis sur Sex Education

Avatar J'ose Axe
Critique publiée par le

Critique de la saison 1 (je pense que la série pourra rester du même niveau... s'améliorer me semble difficile, mais Sex Education est plus qu'honnête, et c'est déjà pas mal)

J'ai hésité entre le 6+ et le 7, mais je suis resté raisonnable, tout en ayant bien apprécié cette série.

Par où commencer ? Déjà souligner un point très peu commun et assez surprenant : la série est britannique, mais ressemble énormément à une série américaine. Les lieux évoquent les grands espaces américains/canadiens (on ne comprend d'ailleurs pas où se situe l'action, mais il me semble que c'est volontaire), et l'ambiance high-school est un copier/coller assumé des séries adolescentes US.

Même le casting, pourtant britannique (enfin me semble-t-il) fait très américain, dans le sens où il suit la tendance actuelle de représenter des profils aux identités marquées et bien différentes (ethniquement, sexuellement et socialement). Ce qui d'ailleurs rend le casting très sympathique, même si j'ai tendance à penser que ce choix s'inscrit dans une logique pseudo-idéologique (sûrement sincère) plutôt qu'artistique, ce qui a tendance à me gonfler légèrement. Même si cela n'entache en rien les qualités de l'oeuvre. Tout juste pourra-t-on dire que cela ne semble pas très réaliste, car représenter massivement des profils somme toute assez marginaux, ne correspond pas nécessairement à la réalité. Mais après tout qu'importe, les acteurs sont tous super, et on s'attache à la plupart des personnages.

Maintenant un petit mot sur la réalisation : c'est classique, voire lisse, MAIS ! C'est très bien fait. Les cadrages sont bien foutus, la lumière est jolie, franchement un travail de pro, c'est largement au niveau de productions ciné. Après, c'est comme partout, t'as les moyens ou tu ne les as pas, et ça s'inscrit dans la tendance des séries de mieux en mieux foutues, donc n'en faisons pas non plus toute une montagne.

Passons au cœur du sujet, à savoir le scénario, et le fond. Globalement c'est pas mal, même si ça reste très, très cliché. Le principe de base est bien trouvé : un ado mal dans sa peau (et néanmoins tout à fait sensible et intelligent) a une maman thérapeute sexuelle. Du coup, malgré son inexpérience de la chose, il en connaît un petit peu côté théorie. Et le hasard fait qu'il va se rapprocher de la bad-girl (mais sensible, quelle surprise) du lycée. Ils vont monter ensemble un petit business à coup de séances de thérapie pour leurs petits camarades qui "découvrent la vie". Si le pitch constitue un petit fil rouge, il ne s'agit en réalité que d'un aspect parmi d'autres de la série.

Sex Education tourne en effet autour de l'évolution psychologique de l'ensemble de ces personnages. On suit leurs espoirs et leurs déceptions, et le tout est saupoudré de triangle amoureux, créant des situations compliquées, ainsi que quelques passages à fort niveau émotionnel. Tout cela marche bien parce que les acteurs sont bons, et les situations suffisamment fines, tout en étant plutôt drôles.

Cela ne suffit pas pour autant à élever (ériger, pour faire un jeu de mot subtil) Sex Education à un très haut niveau, car si elle constitue une bonne synthèse des séries et films sur le sujet, elle n'arrive presque jamais à s'écarter des poncifs. Pire, elle a un peu tendance à épouser l'idéologie progressiste du moment, qui, bien que globalement partagée par l'auteur de ces lignes (à quelques exagérations imbéciles près, mais on n'est pas là pour faire de la politique), enferme la série dans notre époque. C'est le cas de beaucoup d’œuvres du genre cela dit, mais c'est à noter et c'est plutôt regrettable.

Pour continuer sur les clichés, mais cette fois-ci sur la forme, je dirais que, si le choix des musiques est très bon, leur incursion est elle assez mauvaise. Elles ne font qu'appuyer les "moments forts" des épisodes, mais tout cela est très forcé et peu imaginatif. C'est assez générique en somme.

De manière générale, je dirais que la série coche les cases de ce qu'on attend d'elle (forme léchée, respect des codes des séries US pour ados, traitement correct mais sans surprise des sujets sociétaux actuels, envie de voir la suite avec fins en pseudo-cliffhanger, etc.). Il lui manque donc une réelle personnalité.

J'ai tout de même envie de voir la suite, donc Sex Education est une série (plutôt) réussie. N'en attendez pas trop et vous l'apprécierez à sa juste valeur.

Edit Saison 2 : Même niveau que la première. De très bonnes choses mais aussi beaucoup de clichés. Certains messages sont subtils, d'autres trop appuyés. Le public visé est plutôt adolescent à mon sens, ou jeune adulte. Même si les adultes peuvent y trouver (un peu) leur compte. Hâte de voir la suite tout de même malgré tous ces clichés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1714 fois
9 apprécient

Autres actions de J'ose Axe Sex Education