Du très bon et...

Avis sur Star Trek : Discovery

Avatar Angelus
Critique publiée par le

Avis rapide...

Les -:
- un personnage principal particulièrement agaçant en toutes circonstances, non pas du fait de son écriture (quoique parfois...), mais surtout de sa comédienne Sonequa Martin-Green qui n'a pas changé depuis The Walking Dead et qui ne sait "(sur)jouer" (si l'on peut dire) que deux émotions... Elle est imbuvable tout au long des deux saisons, mais les personnages secondaires parviennent largement à compenser sa présence à l'écran. (NB: non, les SJW, c'est pas parce que c'est une femme que je critique, le personnage tient la route dans les grandes lignes, c'est juste l'actrice qui est à chier ; avec une autre sachant jouer la comédie, je n'aurais rien dit) ;
- le principe du Spore Drive, overcheaté et pas très crédible, qui heureusement s'efface progressivement dans la saison 2 pour revenir aux fondamentaux du Warp Drive ;
- des enjeux dans la saison 1 pas fous, mais présentés avec un rythme et une énergie entraînants ;
- un peu trop de vaisseau et pas assez de planètes ou autres ; on sent que les gros moyens mis sur les effets spéciaux et le visuel sont compensés financièrement par une limitation de l'exotisme ;
- Des uniformes particulièrement laids (bonjour les semelles compensées ridicules) qui n'ont pour seul mérite que d'être un clin d'œil cohérent avec ceux de la série "Enterprise".

Les +:
- des personnages secondaires globalement bien écrits, attachants et globalement bien interprétés ;
- une saison 2 qui relève le niveau côté écriture et intrigue malgré une légère baisse de rythme sans importance ;
- une narration globalement addictive et prenante ;
- une réalisation, une photographie et des effets spéciaux incroyables pour de la SF de télévision, c'est soigné, travaillé et ça donne une vraie identité visuelle à la série !!
- Chris Pike, magnifiquement joué, tout en retenue et en flegme, et dont la présence permet de développer l'histoire de ce personnage trop souvent survolé (sur ce point c'est malgré tout très dommage que Burnham soit l'héroïne car du coup, perso principal oblige, Pike s'efface souvent pour la faire briller, non pas sans incohérences scénaristiques (le capitaine qui ferme sa gueule face à son second qui se la joue boss de service, moyen-moyen... On a vu Picard remettre Riker à sa place pour beaucoup moins que ça...)

Édit (fin de saison 2)
Scénario qui explose en plein vol: alors même que quelques épisodes avant la fin, les scénaristes, dans la bouche de Spock, semblent dire aux spectateurs "rassurez-vous, on connait les paradoxes liés aux voyages dans le temps, la preuve, on vous en cite un et donc on vous donne l'impression d'avoir bossé notre sujet" et alors même qu'ils semblaient avoir trouvé une certaine parade scénaristique pour remédier à ça, pour les deux derniers épisodes, alors là, ON OUBLIE TOUT et vas-y que je te fous BIIIIEENNNN droit sur les rails d'un magistral paradoxe temporel juste pour glorifier leur héroïne de merde qui même si elle était bien écrite et bien interprétée (Sonequa Martin-Green, je ne peux plus la supporter, définitivement, elle ne sait pas jouer la comédie, c'est infâme !!) ne fonctionnerait pas !!! Et oubliez des explications à plusieurs timelines à la Back to the Furture, non, non, non... C'est le bon paradoxe, bien caricatural et grossier, qui pourrait parfaitement servir de cas d'école pour illustrer combien un paradoxe temporel ne marche pas et combien il faut être un minimum vigilent (et talentueux?!) quand on a la prétention d'écrire une histoire de voyages dans le temps... C'est le niveau CP en écriture de scénarii !
Une série qui perd de plus en plus de fond, seule la forme continue de sauver plus ou moins les meubles... Résultat, changement de note, de 7 à 5...

Édit (fin de saison 3)
Trop c'est trop ! Finalement, à bien y regarder, le seul atout de cette série c'est le visuel, et encore parce que les scènes d'actions sont souvent filmées et montées de manière très brouillonne.
Pour le reste, c'est clairement "tu prends TOS d'un côté du papier, TNG de l'autre côté et vas-y torche toi avec !" Tout ce qui faisait TOS, TNG, DS9 ou Enterprise, leurs codes, leurs règles, leurs valeurs, leurs idéaux, la construction des personnages, des hiérarchies, ect., etc., etc, tout ça, Discovery s'en tamponne royalement et se torche avec !! Discovery préfère les histoires où règnent en permanence le "ta gueule c'est magique" entrecoupé de dialogues mièvres et de séquences de pseudo émotions surjouées toutes les 5 minutes (surtout quand les persos sont dans des situations suffisamment pressantes pour avoir autre chose à foutre que de se faire des câlins ou des grands regards debordants de guimauve surjouée)... Je ne dis pas, TNG avait aussi ses moments, par exemple, de "ta gueule c'est magique" mais d'une part, ça se justifiait par le format épisodique court, et d'autre part, les histoires proposées, malgré le format, avaient vraiment quelque chose à raconter ! Le "ta gueule c'est magique" était juste un prétexte à raconter des choses intéressantes, à explorer des choses scenaristiquement parlant, à se questionner sur l'humanité. Raconter, explorer, Discovery est à des années lumières de ça...

Certains critiquent Picard, mais cette dernière, elle, est une série dans la lignée des anciennes, c'est une modernisation appropriée de TNG. Et je préfère infiniment Papy Jean-Luc dans l'espace à toute cette bande de pleureuses et de pleureurs qui n'ont rien à me raconter et encore moins à me faire "découvrir" (un comble quand même !) d'intéressant !

Adieu Senoqua Je Sais Pas Jouer... Et note de 5 à 3...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 423 fois
2 apprécient

Angelus a ajouté cette série à 1 liste Star Trek : Discovery

Autres actions de Angelus Star Trek : Discovery