Sombre esthétique

Avis sur Taboo

Avatar boomba
Critique publiée par le

L'ambiance y est, sombre et boueuse, une massive ombre poursuivant une vengeance implacable dans les bas-fonds d'un Londres du XIX e, soigneusement dépeint. Il galope sur son cheval blanc d'un quai saumâtre à une cour de ferme couverte de fumier, à travers la lande crépusculaire. les décors sont soignés, l'ambiance rappelle Penny Dreadful, pénombre trouée par les chandelles et le rougeoiement des feux, bois pourrissant, peintures écaillées des portes, caves ruisselantes, car l'eau est partout sous nos pieds, tombant du ciel et parcourant la Tamise jusqu'aux Amériques... Avec un brin de surnaturel, les visions du passé, la folie de sa mère... oui, mais justement cette touche fantastique si bien en accord avec l'ambiance ne débouche sur rien, juste une illustration. on se demande: comment sait-il tout à l'avance? Ses rêves? les corbeaux? Même son cheval le prévient du danger, il y a du mystère en lui, sa mère indienne, mais en fin de compte ça n'est là que pour donner du relief au personnage. Antipathique, sauvage et cruel, rébarbatif, il finit platement par se révéler humain et compatissant. Dommage cette brèche! J'aimais le sauvage, doté d'un singulier charisme, suscitant l'effroi, les autres le suivent avec une confiance aveugle dans son entreprise balayant tous les obstacles. Pourquoi? Ils le haïssent, mais il sait les entrainer, il n'a aucun doute. Un poil tortueux son plan! Pas toujours très crédible, l'ambiance mystère permettant de ne rien justifier ni expliquer. Tout tourne autour de ce personnage, les rôles secondaires se définissent tous par rapport à lui et sa vengeance. Dommage aussi, mais cela semble le but, et la fin est décevante, ne semble pas une fin d'ailleurs. En résumé, une esthétique réussie, un personnage écrasant mais hésitant, auquel il manque quelque chose, de basculer dans le fantastique ou dans l'humain qui cultive trop l'ambivalence, et la progression qui n'évolue pas: du début à la fin on reste dans la même ambiance, vengeance, non-dits, on suggère, on ne révèle pas, c'est un ballet autour de lui et ses desseins, maitre incontesté du jeu. Et au dernier épisode rien n'a changé finalement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 225 fois
1 apprécie

Autres actions de boomba Taboo