👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Pourquoi le ciel est blanc, alors qu'on est dans une ville souterraine? Où est le mystère?
Ils sont classes. Bon ils sont gays mais on les laisse faire. C'est pour "développer leur personnalité" donc c'est autorisé.
Machine à faire du futur.
Quel opening! Et quel ending! Cet anime va me faire l'effet gantz de n'en avoir d'intérêt que pour son opening!
Il semble n'y avoir personne qu'on connaît. On est dans un autre monde, et pas de personnages types. Personne qu'on a dans nos amis, putain personne fait de blagues, même dans wolf's rain y'avait au moins ça.
Parce qu'en fait c'est la guerre des méchants. C'est pas une question de qui sera le plus gentil, absolument pas. Le héros ne prône pas la bonté, il n'a aucun message à transmettre aux autres. C'est ça qu'il veut dire.
Yoshii s'avère mauvais et vicieux, alors qu'on avait confiance en lui avant. De quel point de vue doit-on se mettre lors du visionnage alors hein?
C'est entraînant parce que c'est intéressant, mais c'est intriguant parce que c'est incertain.
Texhnolyze. C'est de l'errance, de la violence et pas d'amis. Voilà, typiquement pas de tomodachi.
Sa fin est tout aussi décalée que son contenu même, et on pourrait dire, tout aussi décalée que son début, et il me semble percevoir encore des noeuds après le dénouement. Le début. Ce fameux épisode 1, et ses rares lignes de dialogue qui se battent en duel.
Le héros a des accès de rage qui nous sont incompréhensibles. Qu'est-ce que je fous là? "Souvent je me demande pourquoi je suis ici"
C'est la perdition, c'est la débauche, la débâcle, la débandade. Tout le monde devient un Shapes, et ce nouveau régime va ronger la ville jusqu'à la dissolution de ses habitants. Un par un ils meurent comme ils sont apparus, de manière anecdotique. On ne sait toujours pas d'où vient la lumière du ciel des sous sols. La fin c'est le mystère. La prophétie avait dit qu'il tuerait tout le monde. Il est vrai, l'anime se clot sur une boucherie mémorable. Et Ichise qui meurt d'ennui.
Il laisse sa vie lui couler dessus. Il se laisse entuber par le gigolo. Il se laisse manipuler par Doc. Il semble n'avoir aucune conviction. Il est si loin de l'entendement du spectateur, et c'est ce qui fait que c'est un héros de qualité. En plus il fait pas beau à l'heure où j'écris. Texhnolyze c'est gris mais pas comme la pluie. Parce que la pluie c'est triste. C'est meaningless. L'ending est là pour représenter cet aspect du bail.
Tandis que l'opening nous plonge (oui c'est un mot qui m'est venu à l'idée spontanément et qui prend son sens dans la considération que l'anime a lieu à l'intérieur du sol) dans une ville du futur, mais du futur en ruine quoi du futur puissance mille. Avec le raffia, la texhnolyze, la divination, il y a une dimension de découverte.
Bien que la mélodie de l'opening convienne, les paroles n'ont aucun rapport hein.
Ah si. Non.
Ou alors c'est Ran qui est l'ange gardien d'Ichise, mais en même temps elle veut pas voir son avenir elle le dit elle même. Bof. C'est un peu contradictoire d'autant plus que c'est une voix d'homme.
Mais c'est ultra fréquent les opening qui sont là juste pour le style, ya qu'à voir elfen lied.
La ville était vouée à périr, c'est ce qu'ils se sont dit, et il n'y a plus rien qu'une ville fantôme maintenant. C'est ce que Yoshii avait dit. C'est un cycle inévitable. La révolte puis la prospérité puis la révolte puis la prospérité puis la révolte puis la prospérité.
Puis la fin

theodre
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs animes japonais

il y a 5 ans

2 j'aime

1 commentaire

Texhnolyze
Ruzgfpegk
9
Texhnolyze

Walking through the empty age

Texhnolyze fait partie des œuvres relativement peu connues, pas spécialement faciles d'accès, qu'on ne sait pas comment aborder mais qui continuent de nous hanter même des années après leur...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

1

Texhnolyze
Phaedren
10
Texhnolyze

"Please. Just kill me."

De toutes les séries animées, Texhnolyze en demeure peut-être le récit le plus profond des démons de la psyché humaine, et certainement l’une des fresques les plus tristes, belles et envoûtantes. Sa...

Lire la critique

il y a 8 ans

8 j'aime

1

Texhnolyze
Henzo
9
Texhnolyze

Lorsque le ciel représente l'enfer, le paradis se trouve sous-terre

Je me retrouve bien malin face à un anime aussi complexe, et faut dire que sa complexité est à l'image de son univers, riche, mystérieux, fou. Je l'ai visionné deux fois, et les thématiques qui y...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Texhnolyze
theodre
8
Texhnolyze

La vie est mal organisée

Pourquoi le ciel est blanc, alors qu'on est dans une ville souterraine? Où est le mystère? Ils sont classes. Bon ils sont gays mais on les laisse faire. C'est pour "développer leur personnalité" donc...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

1

The Disastrous Life of Saiki K.
theodre
8

Le potentiel humoristique du blasé

On ne dit pas assez à quel point le rire trouve sa base dans le confort. Disposer à rire. Je trouve qu'il n'y a pas une idée plus géniale que d'installer le spectateur au rang de Dieu, afin qu'il se...

Lire la critique

il y a 3 ans

1 j'aime

Le Prodige
theodre
5
Le Prodige

Prodigieux !

Comme film historique, et uniquement à ce titre.Car il y a quelque chose de l'essence des échecs que l'on croit rater en regardant les pièces se mouvoir, sous les yeux luisants des personnages,...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime