Effrayante dystopie

Avis sur The Handmaid's Tale : La Servante écarlate

Avatar DieLorelei
Critique publiée par le

"N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant." Simone de Beauvoir

Les 4 premiers épisodes de The Handmaid's Tale sont d'autant plus effrayants que ce qui est raconté ne paraît pas du tout irréaliste dans l'Amérique de Trump, influencée par le puissant mouvement évangéliste, et qui s'applique depuis quelques mois à déconstruire les droits des femmes. C'est aussi de cette façon - lentement, sans faire de vagues- que les femmes perdent tous leurs droits au fil des épisodes de la série. Et comme le regrette Offred (June) dans l'épisode 3, "quand ils ont massacré le Congrès, on ne s'est pas réveillés. Quand ils ont suspendu la Constitution, on ne s'est pas réveillés non plus". Et évidemment, lorsqu'on se réveille, il est trop tard.

Je n'ai pas lu le livre de Margaret Atwood (je vais le faire très vite), mais à mon sens, la série est très bien ficelée. On comprend la situation beaucoup plus clairement au fil des épisodes (donc ne surtout pas s'arrêter au premier) et on devine au fur et à mesure ce qu'il s'est passé pour qu'en arrive à là : une guerre contre des "terroristes", une catastrophe chimique qui a rendu la plupart des femmes stériles, puis une sorte d'"état d'urgence" qui a justifié toutes les atteintes aux droits. Ca ne vous rappelle pas quelque chose ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2907 fois
37 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de DieLorelei The Handmaid's Tale : La Servante écarlate