Sooner or later we all lose our loved ones. We all have to suffer, every last one of us.

Avis sur The Leftovers

Avatar sugarberry
Critique publiée par le

The Leftovers est une série qui ne peut laisser indifférent. Dès le début nous sommes perturbés, chamboulés, par de nombreuses questions.


Au premier jour vient le deuil. Perdre des êtres chers, sans raison, comment réagir ?

Au second jour vient le mensonge. La disparition d’autrui laisse d’innombrables possibles réactions, parfois fabuleusement égoïstes.


Au troisième jour vient la vérité, Kevin, Laurie, Nora, Matt… chacun doit plonger dans le puit sans fond pour trouver la sienne. Les destins de chacun sont liés, pas forcement les idées.

Damon Lindelof nous montre ici que l’homme est un animal social, épisode après épisode la série prend de l’ampleur avec toujours plus de questions et réponses hypothétiques. Crescendo émotionnel, The Leftovers met les faiblesses humaines à nu, sublimées par la musique de Max Richter.

"And I understood that here, in this place, they were the lucky ones. In a world full of orphans, they still had each other. And I was a ghost. I was a ghost who had no place there". 

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 253 fois
2 apprécient

Autres actions de sugarberry The Leftovers